EN IMAGES. Goncourt, Renaudot, Femina... Retrouvez tous les vainqueurs de cette semaine de prix littéraires

L\'arrivée de Jean-Paul Dubois au restaurant Drouant à Paris, pour recevoir son prix Goncourt, 4 novembre 2019
L'arrivée de Jean-Paul Dubois au restaurant Drouant à Paris, pour recevoir son prix Goncourt, 4 novembre 2019 (THIBAULT CAMUS/AP/SIPA / SIPA)

Le marathon n'est pas terminé ! Il reste notamment le prix de Flore, le 12 novembre, le prix Interallié, le 14 novembre, ou encore le prix Hors concours, le 25 novembre.

Très attendue par le monde des livres, la semaine des prix littéraires a été lancée le jeudi 31 octobre avec la remise du Grand Prix du roman de L'Académie française. Toujours très prescripteurs en matière de ventes, les prix  peuvent aussi se transformer en fardeau pour certains auteurs, peu préparés au raz de marée qui accompagne une distinction. 

La semaine des Prix, c'est aussi pour certains, une énième finale sans passer la ligne d'arrivée, comme pour la romancière Amélie Nothomb, une fois encore finaliste malheureuse du Goncourt. Mais cette semaine de prix est avant tout une fête. Voici le palmarès en images. 

Jeudi 31 octobre : Grand Prix du roman de l'Académie française

Laurent Binet décroche le Grand Prix du roman de L'Académie française 2019 pour "Civilizations" (Grasset), une uchronie imaginant la conquête de l'Europe par les Incas au XVIe siècle.

Laurent Binet, lauréat du Grand Prix du roman de L\'Académie française 2019 pour \"Civilizations\" (Grasset), 31 octobre 2019
Laurent Binet, lauréat du Grand Prix du roman de L'Académie française 2019 pour "Civilizations" (Grasset), 31 octobre 2019 (JULIEN DE ROSA / EPA / MAXPPP)

Lundi 4 novembre : prix  Goncourt et prix Renaudot

Jean-Paul Dubois est l'heureux élu 2019 du plus prestigieux des prix. C'est dans la sérénité que l'écrivain, discret et modeste, a accueilli son Goncourt, décerné pour son roman Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon (L'Olivier). 

Jean-Paul Dubois avec son roman, prix Goncourt 2019
Jean-Paul Dubois avec son roman, prix Goncourt 2019 (ALAIN JOCARD / AFP)

Simultanément, le jury du Renaudot 2019 a créé la surprise en décernant son prix à l'écrivain voyageur Sylvain Tesson pour La Panthère des neiges (Gallimard), récit de voyage en forme de quête, avec le photographe Vincent Munier. Un roman qui figurait pas dans la dernière sélection. 

Sylvain Tesson le 4 novembre 2019, lors de la remise du prix Renaudot pour son roman \"La panthère des neiges\" (Gallimard)
Sylvain Tesson le 4 novembre 2019, lors de la remise du prix Renaudot pour son roman "La panthère des neiges" (Gallimard) (ISA HARSIN/SIPA)

Mardi 5 novembre : prix Femina et prix Quai des Orfèvres

Le prix Femina 2019 est attribué à Sylvain Prudhomme pour son roman Par les routes (L'Arbalète/ Gallimard)

Le romancier Sylvain Prudhomme pose lors de la remise du prix Femina  2019  pour son livre \"Par les routes\"Paris, le 5 November 2019. 
Le romancier Sylvain Prudhomme pose lors de la remise du prix Femina  2019  pour son livre "Par les routes"Paris, le 5 November 2019.  (JULIEN DE ROSA / EPA / MAXPPP)

Le policier Alexandre Galien remporte le prix Quai des Orfèvres avec Les Cicatrices de la nuit (Fayard)

Jeudi 7 novembre : prix Décembre 

La romancière Claudie Hunzinger a reçu jeudi le prix Décembre pour Les grands cerfs (Grasset), un âpre roman sur la disparition de la vie sauvage.

Claudie Hunzinger le 20 octobre 2016 à Paris
Claudie Hunzinger le 20 octobre 2016 à Paris (Jean-Philippe BALTEL / SIPA)

Vendredi 8 novembre : le prix Médicis

Et enfin Luc Lang a reçu le prix Médicis pour son incroyable roman La tentation (Editions Stock). Un roman sur la famille, et la fin d'un monde, déployé dans une narration très audacieuse. 

Le romancier Luc Lang (au centre), lauréat du prix Medicis pour \"La tentation\" (Stock) avec Bulle Ogier, lauréate du prix Médicis Essai (à droite) et l\'écrivaine islandaise Audur Ava Olafsdottir, Prix Médicis du roman étranger. 
Le romancier Luc Lang (au centre), lauréat du prix Medicis pour "La tentation" (Stock) avec Bulle Ogier, lauréate du prix Médicis Essai (à droite) et l'écrivaine islandaise Audur Ava Olafsdottir, Prix Médicis du roman étranger.  (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le marathon n'est pas terminé. Il reste le prix Wepler Fondation La Poste, qui sera décerné le 11 novembre, le prix de Flore, le 12 novembre, le prix Interallié, le 14 novembre, et le prix Hors concours, le 25 novembre.

Vous êtes à nouveau en ligne