Recours en justice : Philippe Besson attendra avant d'être consul à Los Angeles

L\'écrivain et scénariste Philippe Besson, en 2014
L'écrivain et scénariste Philippe Besson, en 2014 (Ulf Andersen / Aurimages / Ulf Andersen / Aurimages /AFP)

L'écrivain Philippe Besson, nommé consul à Los Angeles, attendra l'issue d'un recours en justice intenté par un syndicat du ministère des Affaires étrangères avant de se rendre dans la ville américaine, selon des informations transmises lundi à l'AFP par sa maison d'édition Julliard.

L'écrivain et scénariste, réputé proche du couple présidentiel et dont le dernier livre "Un personnage de roman" narre la conquête de l'Elysée par Emmanuel Macron, avait été nommé fin août consul général de France à Los Angeles, le chef de l'Etat se défendant alors de "tout copinage pour services rendus".

Demande d'annulation devant le Conseil d'Etat

La CFDT du ministère des Affaires étrangères avait immédiatement annoncé qu'elle allait demander l'annulation devant le Conseil d'Etat d'un décret publié le 4 août, qui avait ajouté 22 postes de consuls généraux parmi les emplois dont la nomination est "à la décision du gouvernement". Parmi ces postes figure celui du consul général de Los Angeles pour lequel Philippe Besson a été nommé. Cette nomination avait suscité de vives critiques.

Le décret ouvrant les 22 postes, sur un total de 89 consuls et consuls généraux de France, concerne, outre Los Angeles : Barcelone, Bombay, Boston, Le Cap, Djeddah, Dubaï, Édimbourg, Erbil, Francfort, Hong Kong, Istanbul, Jérusalem, Kyoto, Marrakech, Milan, Munich, Québec, Saint-Pétersbourg, Sao Paulo, Shanghaï et Sydney.
Vous êtes à nouveau en ligne