Roland Dumas offre sa bibliothèque et beaucoup de souvenirs au "Village du livre" de Sablons

Roland Dumas à son arrivée au \"Village du livre\" de Sablons
Roland Dumas à son arrivée au "Village du livre" de Sablons (S. TUSQ-MOUNET / FRANCE 3)

À 96 ans, l’ancien ministre des Affaires étrangères a choisi de donner sa bibliothèque personnelle au "Village du livre" créé à Sablons en Gironde. Roland Dumas est venu inaugurer ce lieu unique.

Figure des années Mitterrand, avocat, député, ancien ministre des Affaires étrangères, ancien président du Conseil constitutionnel et grand amateur de littérature, Roland Dumas a légué l’ensemble de sa bibliothèque personnelle à un autre passionné, Didier Rodriguez, créateur du Village du livre à Sablons en Gironde. Des livres (beaucoup) mais aussi des documents, des photos, des vidéos, des lettres, des petits morceaux d’Histoire que pourront découvrir les visiteurs de ce lieu unique qui regorge de millions d’ouvrages.

A 96 ans, Roland Dumas a la démarche hésitante mais affiche un grand sourire quand il arrive au Village du livre, ancienne minoterie transformée en temple de l’écrit, accueilli à sa descente de voiture par une vieille connaissance, Gilbert Mitterrand, fils de l’ancien président et ex maire de Libourne.

Toute une vie de lecture

Roland Dumas, amateur d’art et de littérature, avocat et ami de Chagall, Picasso, Genet ou encore Braque et Pavarotti, également exécuteur testamentaire de Giacometti, a accumulé une quantité impressionnante d’ouvrages à son domicile parisien, comme dans sa maison de Saint-Selve en Gironde vendue récemment.

Toute une vie de lecture que l’ancien ministre de François Mitterrand a souhaité à offrir au Village du livre créé il y a deux ans par Didier Rodriguez, ancien horticulteur, passionné de vieux livres et de vieux papiers. C’est donc tout naturellement que le second a invité le premier à venir inaugurer officiellement ce lieu singulier où des millions de livres et de documents attendent d’être triés et répertoriés.

Quand j'allais dans un pays, je m'intéressais au pays. Quand j'allais avec un homme politique voir un chef d'Etat étranger, je m'intéressais au chef d'Etat. J'ai fait comme ça des collections formidables et qui sont là aujourd'hui.Roland Dumas

Une mine d’or

En tout, ce sont près de 80m3 de cartons transportés par trois camions qui sont arrivés au Village du livre. Beaucoup d’ouvrages, certains dédicacés par leur illustre auteur, des cadeaux de chefs d’État, de nombreuses photos témoignant de moments forts de la vie politique française ou de ses voyages à travers le monde et ses rencontres avec les grands de ce monde.

Mais aussi des correspondances, des discours, comme celui de François Mitterrand le soir de sa défaite à la Présidentielle de 1974, ou encore ce petit mot transmis discrètement par Giscard à Dumas à l’Assemblée nationale : "Je ne peux pas vous applaudir… Mais votre discours était excellent." Bref, une mine d’or dont l’inventaire a débuté en novembre dernier. D'un commund accord entre Roland Dumas et Didier Rodriguez, une partie de cette collection sera vendue aux enchères après le décès de l'ancien ministre.

Vous êtes à nouveau en ligne