Rencontre avec la Polonaise Olga Tokarczuk, Prix Nobel de littérature 2018 : l'engagement en littérature

L\'écrivaine polonaise Olga Tokarczuk, prix Nobel de Littérature 2018
L'écrivaine polonaise Olga Tokarczuk, prix Nobel de Littérature 2018 (ELMAR KREMSER/SVEN SIMON / SVEN SIMON)

A l'occasion des rencontres Meeting de Saint-Nazaire, la romancière polonaise, Prix Nobel de littérature 2018, répondait aux questions de France 3 Pays-de-la-Loire. Olga Tokarczuk recevra son Nobel (décerné avec un report d'un an après le scandale qui avait éclaboussé l'Institution) le 10 décembre 2019 à Stockholm.

Avec un million de livres vendus, Olga Tokarczuk est l'une des écrivaines les plus traduites de sa génération. La toute nouvelle nobélisée était invitée aux rencontres littéraires Meeting de Saint-Nazaire. 

Considérée comme la romancière polonaise la plus douée de sa génération, Olga Tokarczuk est, à 57 ans, l'auteure d'une douzaine d'ouvrages, traduits dans plus de 25 langues et portés sur scène ou à l'écran.

Encensée par la critique et adorée de ses lecteurs, elle ne suscite pas le même enthousiasme de la part du gouvernement polonais, qui la considère antipatriotique. Un jugement qu'elle considère inexact. "Je pense que par mes livres, je contribue plutôt à la réputation de la Pologne dans le monde. Mais ce que j’écris va peut-être à l’encontre de la vision de l’Etat National qui est assez populaire en Pologne depuis quelques années", explique-t-elle.

L'oeuvre d'Olga Tokarczuk est extrêmement diverse. Du conte philosophique, Les Enfants verts (2016), à un roman policier écologiste, engagé et métaphysique Sur les ossements des morts (2010), en passant par un roman historique de 900 pages, Les livres de Jacob (2014), ses livres sont très appréciés des lecteurs polonais. "Sa narration est à la fois poétique et réaliste", nous confie un amateur. 

Vous êtes à nouveau en ligne