Goncourt : "C'est un excellent roman qui vient d'être salué"

Nicolas Mathieu pose avec son roman, après avoir reçu le prix Goncourt 2018, le 7 novembre 2018.
Nicolas Mathieu pose avec son roman, après avoir reçu le prix Goncourt 2018, le 7 novembre 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)

La libraire Delphine Bouétard a expliqué, mercredi sur franceinfo, qu'elle voyait plus David Diop et "Frère d'âme" (éd. Seuil) remporter le prix Goncourt du roman, car il est en lien avec le centenaire de la Première Guerre mondiale.

Le vainqueur du prix Goncourt est désormais connu. Nicolas Mathieu, pour Leurs enfants après eux (éd. Actes Sud), "vient d'être salué par l'Académie Goncourt" pour son "excellent roman", s'est réjoui la libraire Delphine Bouétard, mercredi 7 novembre sur franceinfo. La co-fondatrice de la librairie indépendance ICI à Paris a qualifié l'ouvrage de "social et politique".

Delphine Bouétard a pu observer "la réaction des lecteurs lors de rencontres avec l'auteur". La libraire a constaté qu'"il y a une appropriation très forte des lecteurs, puisque ce roman, c'est dans les années 1990-2000, donc il y a toute une notion nostalgique de la part des lecteurs" qui est suscité par ce qui est seulement le deuxième livre de Nicolas Mathieu.

On récompense un auteur et son roman.Delphine Bouétardà franceinfo

Alors que Nicolas Mathieu n'était pas le favori, notamment car la maison d'édition Actes Sud a remporté le prix en 2017, Delphine Bouétard "pensait que c'était David Diop [pour "Frère d'âme", Seuil] parce qu'on est en ce moment en pleine commémoration 1914-1918". La libraire s'est "totalement trompée, ce qui est très bien comme ça, ce qui prouve l'indépendance du jury du Goncourt qui fait ce qu'il a envie de faire".

Alors qu'aucune autrice ne figurait dans la dernière sélection du Goncourt, une écrivaine a remporté le prix Renaudot du roman, à savoir Valérie Manteau avec Le Sillon (éd. Tripode). "C'est important [qu'une femme ait ce prix], après ce qui est important c'est que ce soit un bon roman qui remporte le prix. Comme pour le Goncourt, c'est une jeune écrivaine, c'est son deuxième ouvrage et une jeune maison qui sont saluées", salue Delphine Bouétard.

Vous êtes à nouveau en ligne