"Leurs enfants après eux" est un "morceau de société" assure le lauréat du prix Goncourt

Nicolas Mathieu pose tout sourire après avoir remporté le prix Goncourt.
Nicolas Mathieu pose tout sourire après avoir remporté le prix Goncourt. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Nicolas Mathieu évoque sur franceinfo les personnages et l'histoire de son roman, qui a remporté le prix Goncourt.

"J’ai voulu restituer, montrer et le faire le plus précisément possible tout en faisant en sorte que le lecteur soit happé" par la lecture du roman Leurs enfants après eux (éditions Actes Sud, août 2018), réagit mercredi 7 novembre sur franceinfo Nicolas Mathieu qui a reçu dans la journée le prix Goncourt 2018. Il évoque les personnages de son roman qui l'ont "surpris". "Leur logique s’est imposée à la mienne et ils étaient devenus suffisamment denses pour ne plus se laisser faire", explique l'écrivain qui n'avait "plus qu'à les suivre". Ce roman est "un morceau de société".    

franceinfo : Cette petite ville de Lorraine dans laquelle se passe ce roman est imaginaire, mais vous parlez de lieux et de gens que vous connaissez très bien ?  

On n’écrit bien que sur ce qu’on connaît très bien. J’ai joué avec la fiction géographique pour me laisser les coudées franches, mais ce sont des lieux qui sont facilement identifiables, les bassins miniers de Moselle.  

Décrivez-vous vos sensations d’adolescent ?  

Oui, mes sensations d’adolescents, ces sentiments de rage, d’explosion et de contention qui caractérisent l’adolescence [sont décrits dans ce roman] mais ce sont aussi les sensations de l’été, le temps qui passe, le désir, et ce que le temps fait à nos corps. Tout au long de l’écriture, si j’ai un maître-mot pour résumer ma démarche, c’est restitution. J’essaye d’être au plus près de la peau et de les [mes personnages] faire exister et à partir du moment où cela se met à fonctionner, je n'ai plus qu’à les suivre.

Ils vous ont emmené dans des endroits que vous ne pensiez pas vos personnages ?

Absolument, parce que dans tout le roman, on sent l’imminence d’un orage, d’une explosion, d’une catastrophe et moi-même, ils m’ont surpris par rapport à tout ça. Leur logique s’est imposée à la mienne et ils étaient devenus suffisamment denses pour ne plus se laisser faire.  

Est-ce un livre politique ?  

C’est un livre politique mais ce n’est pas une démarche politique. Parce que je n’ai pas de programme ou de projet d’amélioration des choses mais c’est politique, parce que cela décrit un monde, un morceau de société qui décrit les hiérarchies, les distances entre les gens, comment c'est irréconciliable et comment on continue à vivre ensemble. Analyser le réel tel qu’il est, parler de nos vies telles quelles sont, c’est le préalable à quelque chose de mieux. J’ai voulu restituer, montrer et le faire le plus précisément possible tout en faisant en sorte que le lecteur soit happé. Je ne prends pas position, je restitue un monde et je le donne à éprouver à un lecteur.

Vous êtes à nouveau en ligne