Les cent ans de l'armistice : le récit inédit de l'interprète du Maréchal Foch

Paul Laperche, au centre, a servi d\'interprète lors de la signature de l\'armistice.
Paul Laperche, au centre, a servi d'interprète lors de la signature de l'armistice. (France 3 culturebox)

Il a vécu les trois jours de négociations et la signature de l'armistice du 11 novembre 2018 aux côtés des Français et des Allemands. Paul Laperche était l'interprète du Maréchal Foch en forêt de Compiègne. Une expérience qu'il a racontée dans un journal jusqu'ici oublié. 100 ans après, son récit est publié pour la première fois.

C'est la seule image autorisée par le maréchal Foch, le 11 novembre 1918. Le chef des forces alliées pose avec les hommes qui ont oeuvré pour l'armistice. Tout sourire, Paul Laperche passe une tête hors du wagon. Ce Picard est le traducteur personnel de Foch. Il raconte cette aventure dans son journal, aujourd'hui édité par une association de la Somme nommée Démucher.
Paul Laperche, en haut à droite, pose avec les hommes qui ont oeuvré pour l\'armistice.
Paul Laperche, en haut à droite, pose avec les hommes qui ont oeuvré pour l'armistice. (France 3 culturebox)

Un témoin privilégié des négociations franco-allemandes

Foch est un ami de la famille Laperche, il a suivi avec intérêt les brillantes études de Paul. Elève au lycée Janson de Sailly, celui-ci a gagné le premier prix du concours général en latin, grec et allemand. Il a aussi étudié à l'université de Göttingen. Son talent en fait un traducteur idéal.
Le travail ne manque pas pendant les trois jours passés dans le train de l'armistice. Foch est inflexible. "L'ambiance était crispée, tendue, témoigne Jean-Mary Thomas à l'origine de la publication du récit. Foch qui était droit comme un i veut faire dire aux Allemands que c'est eux qui viennent demander l'armistice."

Reportage France 3 Picardie D. Patinec / M. Genevois / J. Descamps 

Deux ouvrages édités

L'histoire du manuscrit est elle aussi remarquable. Après guerre, Paul Laperche devient industriel, à la tête d'une serrurerie dans le Vimeu en Picardie. Jean-Mary Thomas a travaillé pendant 20 ans dans l'entreprise. Quand en 2011, Pierre, le petit-fils de Paul lui confie le manuscrit rescapé d'un incendie, il exulte. Sept ans plus tard il en a fait un livre, tout juste sorti de l'imprimerie.

Mais il n'est pas le seul. Un autre petit-fils du lieutenant Paul Laperche, Patrick Wallut a lui aussi retrouvé le témoignage de son aïeul et decidé de le publier. Son ouvrage intitulé "Rethondes 8-11 novembre 2018" publié aux éditions de la Lettre Active raconte la capitulation allemande heure par heure. 

"Le journal inédit de l'Armistice 14-18 par l'interprète du Maréchal Foch."

édité par l'association Démucher
101 pages - 20 euros

 


Vous êtes à nouveau en ligne