Leïla Slimani, marraine de la 6e édition du Pari des libraires : "Je suis un peu inquiète"

Leila Slimani - novembre 2017
Leila Slimani - novembre 2017 (LUDOVIC MARIN / AFP)

Marraine de l'édition 2020 du Pari des libraires du 12 au 26 juin, la romancière Leïla Slimani confie son attachement aux librairies indépendantes. 

"L'âme de notre pays se trouve là." C'est avec ces mots que l'écrivaine Leïla Slimani parle des librairies indépendantes. Invitée du journal de France 3 Paris Ile-de-France à l'occasion du lancement de l'opération Pari des libraires, elle défend avec ferveur ces lieux "très importants pour le lien social."

Résister aux géants du web

Interrogée sur l'avenir de la profession et les conséquences économiques de la crise sanitaire, celle qui a reçu le prix Goncourt en 2016 pour son deuxième roman intitulé Chanson douce (Gallimard), a fait part de son inquiétude pour les librairies même si elle reconnait "leur force et leur désir de se battre pour résister aux géants du web qui les menacent."

"Je suis inquiète mais je suis quand même majoritairement optimiste", a-t-elle précisé ensuite, parce que je crois que les Parisiens défendront aussi leurs librairies. C’est un élément important du tissu social, c’est un lieu important dans un quartier, c’est là où l’on va avec ses enfants. On discute de la vie quotidienne, de l’actualité, c’est un lieu où l’on rencontre les gens du même quartier. Ce n’est pas simplement un endroit où l’on vend des livres, il s’y passe beaucoup de choses. Je crois que tout le monde a envie de défendre ces lieux tout à fait particuliers."

Déclarer sa flamme

Le Pari des libraires réunit depuis 5 ans les libraires indépendantes d'Ile-de-France et leurs lecteurs. Pour sa sixième édition, la manifestation prend cette année une couleur particulière. Du 12 au 26 juin, les lecteurs sont invités à déclarer leur flamme à leur librairie sur les réseaux sociaux, via un dessin, un poème ou une chanson. Des témoignages que chacun peut accompagner du hashtag #jaimemalibrairie. En plus de faire appel à la créativité des lecteurs, le réseau de Paris Librairies, organisateur de l'événement, entend également encourager les Franciliens à retrouver le chemin des librairies indépendantes.  

"C’est un moment de fête et de soulagement, on a l’impression que enfin la vie reprend," a confié l'auteure interrogée en direct d'une librairie de la rue de la Poissonnière dans le 2e arrondissement de Paris au sujet de l'opération qu'elle "marraine". "Paris sans ses librairies, c’est pas vraiment Paris et je dirai même que la France sans ses librairies n’est pas vraiment la France."  

Leïla Slimani a publié le 5 mars 2020 Le pays des autres (Gallimard), premier volume d'une trilogie ancrée au Maroc à la fin de la période coloniale. 

Vous êtes à nouveau en ligne