La romancière américaine Harper Lee est décédée à l'âge de 89 ans

(Harper Lee et Gregory Peck, sur le tournage de l'adaptation au cinéma de 'Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur". © Bettmann/CORBIS)

Elle était l'auteure d'un best-seller, devenu le symbole d'une génération aux Etats-Unis. Celle qui avait reçu le prix Pulitzer pour son roman "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" s'est éteinte ce vendredi.

La romancière américaine Harper Lee est décédée à l'âge de 89 ans. C'est la mairie de sa ville natale en Alabama qui a annoncé ce vendredi son décès. Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur  est restée sa seule œuvre pendant plus de cinquante ans. 

La romancière avait obtenu le prix Pulitzer en 1961

Haper Lee a reçu le prix Pulitzer pour ce best-seller mondial vendu à plus de 40 millions d'exemplaires. Des générations d'Américains ont grandi avec la belle histoire d'Atticus Finch, avocat à la droiture inflexible, qui défend dans les années 30 un Noir, dans le sud des Etats-Unis. Un homme accusé à tort d'avoir violé une femme blanche. Ce livre, adapté au cinéma, avec Gergory Peck dans le rôle principal, représente un pan entier de la culture populaire américaine. Le succès est tel qu'Harper Lee annonce à l'époque que plus jamais elle n'écrira. 

"Ça lui est tombé dessus, le livre a eu un succès démentiel"
— Pierre Demarty, éditeur et traducteur d'Harper Lee chez Grasset

Pierre Demarty, son éditeur et traducteur chez Grasset explique qu'"elle est devenu le symbole de toute une génération et elle a rapidement dit qu'elle n'écrirai plus rien. Personne ne sait pourquoi ". 

L'année dernière, coup de théâtre, sort aux Etats-Unis puis en France, Va et poste une sentinelle , inédit d'Harper Lee, retrouvé par hasard dans ses archives. Le texte a été écrit avant son best-seller mais l'histoire se situe après, dans les années 50. Il est beaucoup moins politiquement correct. C'est la stupeur aux Etats-Unis, où l'on découvre que le héros a fréquenté le Ku Klux Klan. Tout est plus complexe, c'est en fait l'éditeur qui avait souhaité une version plus consensuelle. Pour les lecteurs, ce sont donc deux chefs-d'œuvre qu'aura laissé Harper Lee.

À LIRE AUSSI ►►► Harper Lee tue le père

Vous êtes à nouveau en ligne