La mort de l’écrivain italien Umberto Eco, "l'homme qui savait tout"

(L'écrivain et sémiologue italien Umberto Eco est mort vendredi à l'âge de 84 ans © MAXPPP)

Un grand intellectuel italien qui tire sa révérence. L'écrivain Umberto Eco est décédé cette nuit à l'âge de 84 ans. Universitaire, linguiste, philosophe, il a connu la gloire mondiale avec un thriller médiéval et érudit, "Le Nom de la rose".

"L'homme qui savait tout". C’est ainsi que l’Italie se souviendra d’Umberto Eco. Né à Alessandria dans le nord de l’Italie, le 5 janvier 1932, dans une famille de très petite bourgeoisie, Umberto Eco racontait avoir commencé à 10 ans à écrire des récits qu’il éditait lui-même. Mais ce n’est qu’en 1980, longtemps après avoir fini ses études de philosophie à Turin, après une carrière à la Rai (le principal groupe audiovisuel public italien), que ce passionné d’histoire médiévale devint célèbre dans le monde entier pour son premier roman : Le Nom de la Rose . Coup de maitre pour ce discret érudit, bibliophile, polyglotte, capable de réciter par cœur Cyrano de Bergerac.

Auteur de nombreux autres romans et d’essais sur des sujets éclectiques, Umberto Eco avait en décembre dernier claqué la porte de sa maison d’édition Bompiani, rachetée par Mondadori. Cet Intellectuel de gauche, homme de savoir respecté, se refusait à l’idée d’être édité par Berlusconi.