L'auteur suédois de romans policiers Henning Mankell est décédé

(Henning Mankell avait 67 ans © MAXPPP)

Rendu célèbre par son inspecteur Wallander, auteurs de livres traduits dans 35 langues et vendus à plusieurs millions d'exemplaires, Henning Mankell avait révélé en janvier 2014 être atteint d'un cancer. Agé de 67 ans, il "s'est éteint paisiblement cette nuit à Göteborg", a annoncé lundi son éditeur.

Pour beaucoup de lecteurs, Henning Mankel est à jamais lié à son double, icone du polar contemporain. Kurt Wallander est un policier humaniste, bourru, brouillon, dépressif, entouré d'une équipe d'enquêteurs hétéroclites. Henning Mankel trempe sa plume dans les travers de la société suédoise, ses intrigues incroyablement complexes sont avant tout de puissantes analyses psychologiques des personnages.

Le commissaire Kurt Wallander était un antihéros qui a marqué un tournant dans la littérature policière. Comme l'explique Guillaume Le Bot, spécialiste de la littérature policière scandinave.
--'--
--'--

Hormis les douze épisodes de la série Wallander, Henning Mankel a écrit une vingtaine de romans et des pièces de théâtre où son souci des petites gens est omniprésent. Très lié à l'Afrique, il la découvre quand avant d'écrire il travaillait dans la marine marchande, il a partagé une partie de sa vie entre le Mozambique et la Suède. Militant, il a participé en 2010 à une expédition en faveur de la bande de Gaza qui se soldera par l'assaut de l'armée israélienne sur un bateau d'activistes qui fera dix morts. Son dernier récit Sable mouvant , il l'écrit pour témoigner de sa maladie.  "Ce n'est pas un livre crépusculaire, je parle de la joie de vivre", conclut Henning Mankel.

"C'est dans le crime (qu'il voyait) le meilleur miroir de la société" affirme son éditrice aux éditions du Seuil, Anne Freyer, jointe par Florence Leroy
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne