Frederick Forsyth : le maître de l'espionnage prend sa retraite

France 3

France 3 a rencontré à Paris une légende britannique, l'écrivain Frederick Forsyth, auteur des best-sellers "Les chiens de guerre" ou "Chacal". Dans son autobiographie, il retrace les catastrophes traversées avec un humour et un flegme tout britannique.

Il se définit comme un outsider, l'oiseau sur sa branche qui observe le monde légèrement en retrait. Tout a commencé à Paris. C'est là que Frederick Forsyth a trouvé l'inspiration pour écrire son premier roman, Chacal, un récit inspiré de la tentative d'assassinat du Général de Gaulle en 1962.

La guerre d'Algérie s'achève. L'ancien correspondant de l'agence Reuters à Paris se souvient d'une ville au bord de la guerre civile : "Il y avait des batteries antiaériennes sur l'Arc de triomphe. On craignait la descente des paras pour faire un coup d'État".

Fin de carrière

En 45 ans de carrière, Frederick Forsyth a vendu plus de 70 millions d'exemplaires de ces romans d'espionnage. Une oeuvre nourrie par son expérience de journaliste. Le reporter se mue ensuite en écrivain, mais conserve la nécessité du terrain.

À 74 ans, il s'est rendu à Mogadiscio, capitale somalienne dangereuse en proie aux attentats et aux enlèvements. De la Guerre froide à la montée de l'islamisme radical, Frederick Forsyth estime avoir épuisé son thème de prédilection : la chronique d'un monde sur le point de basculer. À 77 ans, il tire donc sa révérence. Il laisse son autobiographie, L'Outsider, en guise de testament.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne