VIDÉO. Affaire Matzneff : "Profitons-en pour faire le ménage de fond en comble", suggère Jordan Bardella

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national, était invité mercredi sur franceinfo.

"Profitons de l'affaire Matzneff pour faire le ménage de fond en comble", a suggéré mercredi 8 janvier sur franceinfo le vice-président du Rassemblement nationa Jordan Bardella. Gabriel Matzneff, âgé de 83 ans, fait l'objet d'une enquête pour viols sur mineurs. L'écrivain, récompensé par le prix Renaudot Essai en 2013, a été mis en cause dans un livre de Vanessa Springora où elle raconte comment elle a été séduite par l'auteur presque quinquagénaire, alors qu'elle n'avait même pas 14 ans.

Il est l'héritier d'une idéologie soixante-huitarde dont il y a encore beaucoup de représentants dans les médias et qu'on laisse encore s'exprimer. Jordan Bardella

Jordan Bardella

à franceinfo

"Moi, poursuit Jordan Bardella, j'ai cité M. Cohn-Bendit, qui s'exprime régulièrement et qui trouvait formidable de se faire tripoter la braguette par une gamine de 6 ans il y a quelques années. Il a tenu ces propos publiquement, dans l'émission Apostrophe, et aujourd'hui les plateaux lui sont encore ouverts."

Daniel Cohn-Bendit avait notamment affirmé à la télévision, en 1982 : "Quand une petite fille de 5 ans commence à vous déshabiller, c'est fantastique." "Il n'y a eu de ma part aucun acte de pédophilie", s'est-il justifié des années plus tard.

Les réseaux sociaux "utiles pour combattre certaines idéologies"

Jordan Bardella s'est par ailleurs "réjoui de vivre" à "l'époque des réseaux sociaux" qui "parfois dans les faits de société qui sont les nôtres sont beaucoup plus utiles pour combattre certaines idéologies" sur lesquelles "les institutions" ont "fermé les yeux pendant des années".

Enfin, interrogé sur l'amitié de Gabriel Matzneff avec Jean-Marie Le Pen, le député européen a répondu : "Je ne suis pas l'avocat de Jean-Marie Le Pen et n'essayez pas de nous recoller Matzneff parce que, pour le coup, ce n'est pas très crédible."

Contacté par franceinfo après cette interview, et après la publication de cet article, le cabinet de Jean-Marie Le Pen et le RN démentent "catégoriquement" l’existence d’un lien d’amitié entre l’écrivain et l’ancien président du FN. "Ils se sont vus tout au plus une dizaine de fois en 40 ans. Ils ne sont pas amis. Ils ne sont jamais partis en vacances ensemble, comme le dit M. Matzneff" dit-on chez Jean-Marie Le Pen. Même tonalité au RN, où l’on ajoute que c’est "M. Matzneff et lui seul qui évoque cette amitié, parfaitement fausse, pour se pousser du col." Le RN qui par ailleurs rappelle qu’il condamne "avec la plus grande fermeté" "l’ignominie qu’est la pédophilie".

Vous êtes à nouveau en ligne