A Istres, Emmanuel Macron aura du mal à rassurer les militaires

France 2

Pierre Servent, spécialiste des questions militaires, évoque la visite d'Emmanuel Macron aux militaires de la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône) ce jeudi 20 juillet.

"Si j'étais conseiller d'Emmanuel Macron, je ne sais pas ce que je lui conseillerais parce que le lien de confiance a été très abîmé ces derniers jours. Les militaires de la base aérienne d'Istres vont entendre de bonnes paroles sur le fait que le budget sera respecté d'ici 2025 avec une nouvelle loi de programmation militaire. Mais les preuves n'étant pas au rendez-vous ces derniers jours avec une amputation du budget de la défense, ces bonnes paroles ne suffiront pas à rassurer les militaires", explique Pierre Servent, expert en stratégie militaire.

"Les armées sont en surchauffe"

La démission du général de Villiers a "un impact psychologique et affectif, car les militaires sont des personnes affectives avec leur chef. Il y a un malaise qui s'est installé et qui ne va pas disparaître. L'autre problème, c'est la tension permanente entre l'ampleur des missions intérieures et extérieures et un budget serré" qui mettent "les armées en surchauffe". "Emmanuel Macron va devoir répondre à cette question qui demeure", conclut l'auteur du livre Les présidents et la guerre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne