Littérature : Avec "Les impatientes", Djaïli Amadou Amal dénonce les violences faites aux femmes

"Les impatientes" (Collas) fait partie des quatre livres en lice pour remporter le prix Goncourt 2020. Son auteure, Djaïli Amadou Amal, est l'invitée du 23h de franceinfo, vendredi 27 novembre.

C'est lundi 30 novembre, à 12h30, que sera décerné le prix Goncourt 2020. Parmi les quatre livres encore en course se trouve Les impatientes (Collas), écrit par Djaïli Amadou Amal. L'auteure a raconté qu'elle se trouvait chez elle, à Douala (Cameroun), quand elle a appris que son roman avait été retenu dans le carré final. "J'étais très émue, en larmes même," avoue l'écrivaine, invitée sur le plateau du 23h de franceinfo, vendredi 27 novembre.

Aussi en lice pour le prix Goncourt des lycéens

Dans son ouvrage, Djaïli Amadou Amal narre l'histoire de trois femmes peules et musulmanes vivant au Cameroun, évoquant des sujets tels que les mariages forcés ou la polygamie. "Avec ces trois héroïnes, j'ai voulu surtout parler du thème des violences faites aux femmes, expose-t-elle. La polygamie est une violence psychologique, mais il y a aussi des violences physiques et conjugales." Les impatientes fait également partie des œuvres sélectionnées pour remporter le prix Goncourt des lycéens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne