Le pape Benoît XVI arrive sur Twitter

Le pape Benoît XVI se sert d\'une tablette numérique pour allumer un sapin de Noël à distance depuis sa résidence au Vatican, le 7 décembre 2011.
Le pape Benoît XVI se sert d'une tablette numérique pour allumer un sapin de Noël à distance depuis sa résidence au Vatican, le 7 décembre 2011. (OSSERVATORE ROMANO / AFP)

Son pseudo n'est pas encore connu mais le souverain pontife devrait commencer à envoyer des tweets d'ici la fin de l'année.

INTERNET - Benoît XVI bientôt dans votre "timeline". Le Vatican a mis au point pour le pape un compte Twitter. Il devrait commencer à envoyer des messages sur internet d'ici la fin de l'année, a indiqué vendredi 9 novembre le porte-parole du Saint-Siège.

L'archevêque italien Claudio Maria Celli, président du Conseil pontifical des communications sociales, avait annoncé dès le printemps que les discours prononcés par Benoît XVI seraient bientôt accessibles via Twitter. Il avait ajouté qu'il servirait aussi lorsque Benoît XVI lancerait des appels à la solidarité en faveur d'un pays. Les courts messages de 140 caractères devraient être réalisés à partir des discours et soumis au pape pour approbation.

Le pape n'en est pas à son premier tweet

Selon l'agence d'informations sur le Vatican I.Media, le compte du pape existe déjà mais la Secrétairerie d'Etat a préféré retarder la publication des premiers tweets en raison de l'affaire Vatileaks, cette fuite de documents confidentiels qui a agité le micro-Etat en mai. Il pourrait s'agir du compte "Benedictus PP XVI" qui existe depuis le printemps. A l'heure actuelle, 3 000 utilisateurs s'y sont déjà abonnés, mais aucun message n'a jamais été mis en ligne à partir de ce compte.

En réalité, Benoît XVI a déjà utilisé le réseau social Twitter. En juin 2011, il avait envoyé un tweet depuis un compte du Vatican, à l'aide d'une tablette électronique, pour lancer officiellement le site d'information du Saint-Siège, News.va. Mais ce n'est pas lui qui poste ses messages sur Twitter : le pape rédige à la main, de préférence au crayon à papier, précise l'AFP. Sa fidèle collaboratrice allemande Ingrid Stampa, l'une des rares personnes sachant déchiffrer son écriture très fine, les retranscrit sur ordinateur.

Une tendance au sein du clergé 

Comme plusieurs cardinaux et évêques qui tweetent régulièrement, l'Eglise est convaincue de la nécessité de la présence catholique sur internet. Ainsi, monseigneur Hervé Giraud, évêque de Soissons, est connu pour ses "twittomélies", contraction de tweet et d'homélie.

Lundi 5 novembre, plusieurs évêques se sont réunis en assemblée plénière à Lourdes, selon La Croix, pour mener une réflexion sur internet. Parmi les activités proposées, des ateliers pratiques pour apprendre à surfer sur le web.

Nommé vendredi archevêque de Cantorbéry, chef spirituel des 80 millions d'anglicans, l'évêque de Durham, Justin Welby, qui s'est aussitôt prononcé en faveur de l'ordination de femmes évêques, est lui aussi sur Twitter.

Le dalaï-lama aussi s'est inscrit

Le pape n'est pas le seul chef religieux à s'inscrire sur Twitter. Le dalaï-lama envoie des micro-messages depuis février 2010, selon le site internet First Tweet. Au vendredi 9 novembre, il avait 5,4 millions d'abonnés. Il tweete essentiellement des micro-textes issus du bouddhisme.

Le dalaï-lama peut aussi revendiquer près de 4,4 millions de fans sur 290 pages et 71 groupes sur Facebook, selon La Croix, qui affirmait le 12 septembre que le chef spirituel était plus populaire que Benoît XVI sur la Toile. En 2011, il avait lui-même considéré internet comme une nouvelle façon "utile" de diffuser des nouvelles idées dans une interview à NBC News.com (lien en anglais).

Vous êtes à nouveau en ligne