Le "Financial Times" dénonce "des erreurs" dans l'ouvrage de l'économiste Thomas Piketty

L\'économiste français Thomas Piketty pose avec son livre Le Capital au XXIe siècle, le 12 mai 2014.
L'économiste français Thomas Piketty pose avec son livre Le Capital au XXIe siècle, le 12 mai 2014. ( CHARLES PLATIAU / REUTERS)

Dans une enquête publiée vendredi, le quotidien économique estime que les conclusions de l'économiste français sont biaisées par des statistiques trompeuses.

L'économiste français devra-t-il ressortir sa calculatrice ? Dans son édition de samedi 24 mai, le quotidien britannique Financial Times épingle des erreurs de calcul commises selon lui par Thomas Piketty dans son ouvrage Le Capital au XXIe siècle, devenu un phénomène d'édition. "Les données sous-tendant les 577 pages de la somme du professeur Piketty, qui a dominé la liste des meilleures ventes au cours des dernières semaines, contiennent une série d'erreurs qui ont faussé ses conclusions", affirme le journal des milieux d'affaires.

La thèse centrale de l'ouvrage du Français est que les inégalités économiques n'ont jamais été aussi fortes depuis le début du XXe siècle. "Dans ses feuilles de calcul, (...) il y a des erreurs de transcription à partir des sources originales et des formules incorrectes", assure ainsi le journal, pour qui "il apparaît également que certaines données sont sélectionnées ou construites sans source originale". L'article de Chris Giles et Ferdinando Giogliano assure ainsi qu'il n'est pas possible de prouver l'augmentation des inégalités en termes de richesse depuis les années 1970.

Le FT va jusqu'à comparer les résultats de son enquête avec le cas de deux économistes de Harvard, Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff, contraints l'an passé de publier une correction à leur étude controversée sur l'impact de la dette publique sur la croissance, après la mise au jour d'erreurs.

Vous êtes à nouveau en ligne