Le baromètre Finansol-La Croix de l'épargne solidaire

(©)

Le rendez-vous annuel pour mieux comprendre cette économie qui valorise l’action citoyenne.

EDITO

Une année exceptionnelle

De plus en plus de Français souhaitent donner davantage de sens à leur épargne. A cet effet, un nombre croissant de produits leur est proposé. C’est le constat réjouissant que Finansol et La Croix affichent à l’occasion de ce nouveau Baromètre de la finance solidaire.

Comme le montrent les initiatives décrites dans ces pages, plusieurs motivations animent les particuliers qui soutiennent l’économie sociale et solidaire : contribuer à réduire les inégalités, participer à la création d’emplois, devenir acteur du développement, encourager des initiatives fragiles mais judicieuses… Cette année ressort particulièrement le souci de la proximité, de l’ancrage local, des circuits courts. Comme le souligne Alexandre Jardin dans l’interview que nous publions, un certain air du temps invite à agir concrètement, « à son niveau ».

De grands réseaux de solidarité mais aussi des banques ont bien saisi cette tendance, tandis que les plateformes de finance participative contribuent à dynamiser l’offre. Elles permettent aux donateurs, prêteurs ou épargnants, de choisir l’entreprise qu’ils entendent soutenir. Des plateformes régionales se mettent aussi en place, à l’instar de jadopteunprojet.com lancé par l’Adefip en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes.

Alors que la globalisation a rendu les capitaux extrêmement mobiles, la finance mondialisée n’a à l’évidence pas réponse à tout. Devant ses excès, de nombreux épargnants recherchent la traçabilité de leur investissement et de ses bienfaits. Dans ces conditions, les circuits courts de la finance solidaire sont promis à un bel avenir.

Frédéric Tiberghien et Jean-Christophe Ploquin

(©)
 

14e baromètre de la finance solidaire Finansol - La Croix

 

Le quotidien La Croix publie, lundi 30 mai, tous les résultats et les analyses du 14ème baromètre de la finance solidaire Finansol - La Croix. Ce rendez-vous annuel est une véritable référence pour mieux comprendre cette économie qui valorise l’action citoyenne.  Cette année, l’épargne solidaire enregistre une progression record avec la plus forte collecte jamais enregistrée et une attention toute particulière portée à la proximité et aux circuits courts.

 

 

En 2015, les Français ont déposé 1,62 milliards d’euros sur des produits d’épargne solidaire. Le secteur enregistre 344 000 placements supplémentaires sur 2015, et plus d’un million d’épargnants ont déjà orienté une partie de leur argent vers ces placements citoyens. Au 31 décembre 2015, les sommes totales investies dans l’épargne solidaire atteignaient 8,46 milliards d’euros, soit une progression de 23,7% sur un an.

Ces placements ont généré 5,32 millions d’euros de dons à des associations et généré 290 millions d’euros de financement solidaire (contre 240 millions en 2014) qui ont permis :

 

La création ou la consolidation de 31 000 emploisLe relogement de 4 500 personnesL’approvisionnement en électricité renouvelable de 50 000 foyersLe soutien à plus de 80 acteurs du développement économique dans les pays en développement (PED).  

Tous les résultats de ce 14ème baromètre de la finance solidaire Finansol – La Croix, accompagnés d’une analyse précise du secteur et d’exemples d’initiatives solidaires autour des circuits courts sont à retrouver lundi 30 mai dans les pages du quotidien La Croix, et sur www.la-croix.com.

A lire également, un entretien avec Alexandre Jardin, écrivain et fondateur du mouvement « Bleu Blanc Zèbre », qui appelle les citoyens à favoriser les circuits courts.

 

(©)

A propos de Finansol, promoteur historique de la finance solidaire

Créée en 1995, l’association Finansol a pour mission de développer la solidarité dans l’épargne et la finance. Elle fédère plus de 70 entreprises, associations, établissements financiers engagés dans une démarche de solidarité. Elle gère un label depuis 1997, qui atteste le caractère solidaire d’un produit financier. Il repose principalement sur des critères de solidarité et de transparence. Les épargnants ont ainsi l’assurance que leur argent contribue réellement au financement d’activités génératrices d’utilité sociale et/ou environnementale. Il est attribué et contrôlé annuellement par un comité d’experts indépendant. Il existe à ce jour 144 produits d’épargne solidaire labellisés Finansol.

 

Actuellement en kiosque et sur www.la-croix.com