La "Carmen" torride de Calixto Bieito triomphe à l'Opéra Bastille

L\'opéra Carmen mis en scène par Calixto Bieito à l\'opéra Bastille juqu\'au 16 juillet 2017.
L'opéra Carmen mis en scène par Calixto Bieito à l'opéra Bastille juqu'au 16 juillet 2017. (VINCENT PONTET)

C'est l'opéra le plus joué au monde et la production qui s’installe à Paris est un immense succès planétaire depuis 17 ans. "Carmen", le chef d'oeuvre de Georges Bizet dans la mise en scène de l'espagnol Calixto Bieito, est notamment servie par la star Roberto Alagna dans le rôle de Don José.

Il y a tellement eu de Carmen empêtrées dans les "espagnolades", les clichés, et d'autres qui se voulant contemporaines en oubliaient le sens de l'œuvre, qu'on jubile de l'intelligence de la production qui se joue à l'Opéra Bastille jusqu'au 16 juillet. 

Le reportage franceinfo de Thierry Fiorile.
--'--
--'--

Le metteur en scène, l'Espagnol Calixto Bieito, situe sa Carmen dans l'Espagne franquiste des années 1970, costumes militaires austères et costumes simples colorés pour le peuple de Séville.

Le décor est épuré : une cabine téléphonique et un mât aux premiers actes, puis, un immense taureau, comme en voit encore sur les routes espagnoles, et en guise de roulottes de gitans, de vieilles Mercedes, jusqu'à sept sur scène. 

L\'opéra \"Carmen\" mis en scène par Calixto Bieito, à l\'opéra Bastille, en mars 2017.
L'opéra "Carmen" mis en scène par Calixto Bieito, à l'opéra Bastille, en mars 2017. (VINCENT PONTET)

Ici pas de mièvrerie, on ne badine pas, c'est très sensuel, les hommes sont machos, vulgaires, et Carmen, clame haut et fort son désir de liberté. Roberto Alagna a beaucoup participé à cette mise en scène.

C'est la Carmen la plus proche du livretRoberto Alagna, interprète de Don José

Pour tenir tête à Roberto Alagna, c'est la jeune et très sensuelle, Clémentine Margaine, grande spécialiste du rôle. Elle reconnaît qu'une mise en scène aussi physique, qui dit la violence de l'histoire, a une influence sur son chant: "Dans l'air le plus connu, La Habanera, il n'y a pas comme souvent le côté mutin, il y a quelque chose de plus sombre", explique-t-elle.

Comme son compagnon de scène, la jeune mezzo-soprano française a une grande expérience du rôle. De sa voix cuivrée, elle donne au personnage une tonalité sauvage, en l'incarnant sans relâche : "Chanter Carmen, ce n'est jamais s'arrêter pour interpréter un grand air, il faut l'être en permanence".

Carmen, c'est la place de la femme... Don José lui demande de la suivre et elle choisit sa libertéClémentine Margaine, interprète de Carmen

C'est la première fois que Roberto Alagna interprète Carmen à l'Opéra de Paris. À 53 ans, sa voix est intacte, sa diction parfaite. Celui qui a commencé gamin à chantonner avec les hommes de sa famille d'origine italienne, en banlieue parisienne, garde la même passion pour son métier. "C'est sans doute d'être à nouveau père depuis peu qui me donne autant d'envie", dit-il.