La promotion du jeu vidéo "Call of Duty" assurée par une fausse attaque terroriste

Une image publiée sur le compte Twitter du jeu vidéo \"Call of Duty\", mardi 29 septembre, qui montre une fausse attaque terroriste à Singapour.
Une image publiée sur le compte Twitter du jeu vidéo "Call of Duty", mardi 29 septembre, qui montre une fausse attaque terroriste à Singapour. (ACTIVISION / TWITTER)

Le compte Twitter du célèbre jeu de tir à la première personne a décrit, pendant plus de trois heures, une attaque fictive à Singapour. De quoi choquer de nombreux internautes.

Le nouveau "Call of Duty" fait parler de lui, mais pas pour les bonnes raisons. Pour promouvoir le prochain épisode de ce jeu de tir à la première personne (FPS), "Call of Duty : Black Ops 3", qui sort sur consoles et PC le 6 novembre, le compte Twitter de la franchise a raconté en direct une attaque terroriste fictive à Singapour, mardi 29 septembre, rapporte le Monde.

"Une façon dégoûtante de faire de la pub"

"Dernière minute : plusieurs sources non confirmées évoquent une explosion sur la rive nord de Marina Bay Sands, à Singapour", a annoncé "Call of Duty", dont le compte avait été modifié pour ressembler à celui d'un média d'informations. L'opération de communication a duré près de trois heures, décrivant l'arrivée de drones et l'instauration de la loi martiale à Singapour. Le tout accompagné de photos, qui n'étaient, en réalité, que des images tirées du jeu vidéo.

Si la méthode a attiré l'attention, elle a aussi choqué de nombreuses personnes parmi les 3 millions de fans qui suivent le compte Twitter de "Call of Duty". "C'est une façon dégoûtante de faire de la pub", a ainsi réagi un internaute. Contacté par le Monde, l'éditeur du jeu vidéo, Activision, a refusé de commenter l'incident.

Vous êtes à nouveau en ligne