Six bonnes raisons de ne pas se jeter sur la PlayStation 4 et la Xbox One

Les premiers acheteurs de la console Xbox One de Microsoft brandissent leur trophée au magasin Best Buy de Times Square à New York (Etats-Unis), le 22 novembre 2013.
Les premiers acheteurs de la console Xbox One de Microsoft brandissent leur trophée au magasin Best Buy de Times Square à New York (Etats-Unis), le 22 novembre 2013. (CHARLES SYKES / AP / SIPA)

La dernière-née de Sony est sortie cette nuit en Europe et aux Etats-Unis. Mais entre les deux consoles, votre cœur balance. Et si vous ne choisissiez pas tout de suite ? Francetv info vous dit pourquoi il vaut mieux attendre avant de craquer.

Elle est fraîche ma console, elle est fraîche ! A quelques semaines de Noël (heureuse coïncidence…), les nouvelles consoles de salon de Microsoft et Sony débarquent en Europe. Destinées à remplacer les Xbox 360 et PlayStation 3 (PS3), vendues à plus de 150 millions d’unités dans le monde depuis leur sortie, respectivement en 2005 et 2007, les Xbox One et PlayStation 4 ambitionnent de faire mieux que leurs grandes sœurs.

Faut-il pour autant succomber aux sirènes du marketing et craquer pour ces consoles nouvelle génération dès leur sortie ? Pas vraiment. Francetv info vous dit pourquoi.

1Parce que leur prix devrait vite baisser

C'est le dirigeant d'Activision (Call of Duty) qui le dit, et il n'est pas le seul. Selon lui, comme le coût de fabrication des deux nouvelles consoles est plus faible que les précédentes, logiquement, Microsoft et Sony devraient rentrer plus vite dans leurs frais, traduit le site Gentside. Et donc annoncer une ristourne. Pour rappel, il avait fallu attendre huit mois après sa sortie pour que le prix de la PS3 baisse de 100 euros. Quant à sa petite sœur, vendue 399 euros depuis jeudi 29 novembre, les plus optimistes prédisent une baisse des prix pour la fin de l'année 2014.

Que les plus pressés se rassurent : les jeux très attendus, comme Watch Dogs, Destiny ou inFAMOUS Second Son, dont la sortie est prévue dans le courant du premier semestre 2014, devraient être vendus en pack avec leurs consoles respectives. Un bon moyen de réaliser une économie significative : jusqu'à plus de 150 euros pour la PS4, selon nos estimations.

2Parce qu'il n'y a pas encore assez de jeux

Comme à chaque lancement de console, les nouveaux jeux sont peu nombreux. Les acquéreurs de la Wii U, sortie fin 2012, s'en mordent encore les doigts : ils ont dû attendre de longs mois avant de pouvoir profiter de titres intéressants. Ce faible line-up a sûrement contribué à l'échec commercial de la console de Nintendo, qui ne s'est écoulée qu'à environ quatre millions d'exemplaires dans le monde depuis son lancement, souligne Le Figaro.

A sa sortie, la PS4 de Sony ne proposera que douze titres exclusifs, dont dix à télécharger. Et sur les deux jeux restants vendus en magasin, seul Killzone Shadow Fall vaut vraiment le détour, à condition d'aimer les jeux de tir à la première personne, type Call of Duty. Les autres se rabattront donc sur les (très bons) jeux multiplateformes comme Assassin's Creed 4, Injustice ou Battlefield 4. Mais ces titres sont aussi disponibles sur PS3 et Xbox 360.

3Parce qu'elles ne sont pas rétrocompatibles

Attention ! Ces nouvelles consoles n’acceptent pas les jeux ancienne génération. Raison invoquée par leurs constructeurs : "l'architecture" ne serait pas la même. Alors si vous craquez pour une console next gen (nouvelle génération), il faudra donc faire cohabiter dans votre salon l'ancien modèle et le nouveau, si vous voulez continuer à profiter des jeux sortis cette année. Un choix judicieux, car il serait dommage de se priver des sublimes The Last Of Us, GTA V, Bioshock Infinite ou Far Cry 3. Sans compter que des jeux comme Watch Dogs, Dark Souls 2 ou Castelvania Lord of Shadow sortiront en 2014 sur PS3 et Xbox 360. De quoi continuer à vous occuper avec votre "vieille" console.

4Parce que les "vieilles" consoles ne sont pas près de disparaître

Avec un parc mondial de plus de 150 millions de consoles, les Xbox 360 et PS3 ne risquent pas d'être délaissées tout de suite par les éditeurs de jeux vidéo. Selon les estimations de Metro, elles devraient continuer à dominer le marché jusqu'en 2015, voire 2016. Aucune raison de se précipiter, donc, les jeux compatibles ne manqueront pas.

5Parce que vous ne serez pas à l'abri des bugs

Les gamers nord-américains en ont fait les frais. Sortie le 15 novembre dernier dans cette région du globe, la PS4 pose déjà des problèmes, note Gameblog. Apparition d'un "Blue Light of Death" (lumière bleue de la mort), version 2013 du tristement célèbre "Yellow Light of Death" sur PS3 (le signal indiquant la mort soudaine de votre console), port HDMI défectueux… Environ 1% des PlayStation 4 seraient défaillantes. Un taux plus de deux fois supérieur à celui anticipé par Sony (0,4%), rappelle Jeux Vidéo Magazine. La console s'est malgré tout écoulée à un million d'exemplaires dans les 24 heures qui ont suivi son lancement en Amérique du Nord.

Les futurs acheteurs européens de PS4 savent donc à quoi s’attendre. Et pour les aficionados de Microsoft, qui attendent le lancement simultané de la Xbox One le 22 novembre en Europe et en Amérique du Nord, la surprise sera totale.

6Parce qu'on ne sait toujours pas laquelle choisir

Depuis la présentation officielle des deux consoles, les tests se multiplient pour désigner la meilleure. PS4 ou Xbox One ? Dans la guerre ouverte des consoles de salon, difficile de faire son choix tant les arguments avancés par les deux constructeurs se valent. Leurs caractéristiques techniques sont bien résumées dans cette infographie (en anglais) – qui ne tranche pas pour autant sur le vainqueur.

Et si vous êtes toujours dubitatif, cette petite vidéo (en anglais) devrait achever de vous convaincre.

Vous êtes à nouveau en ligne