Kirghizistan : les jeux des steppes

FRANCE 2

Un rassemblement sportif hors du commun. Partez à la découverte des Jeux mondiaux nomades de Kirghizie.

Ils sont kirghizes, kazakhs ou bien mongols, et tous ont en partage la même histoire, celle de ces cavaliers à la fois éleveurs et guerriers, qui ont longtemps régné sur ces vastes étendues sauvages. À l'ombre des montagnes du Tian shan, en Asie centrale, se déroulent les Jeux mondiaux nomades, des jeux traditionnels comprenant entre autres le concours de tir à l'arc à cheval. Autant de femmes participent que d'hommes. De redoutables amazones. Des sports venus de la nuit des temps, où la bravoure se mesure dans des mêlés viriles où il faut, pour l'emporter, arracher à l'adversaire la dépouille d'une chèvre. Aujourd'hui, il s'agit d'un des jeux les plus populaires dans cette partie du monde. Pour la troisième édition de cette rencontre, les organisateurs ont invité des participants de la lointaine Europe et des États-Unis.

L'affirmation de cette culture commune à tous ces peuples d'Asie centrale

Les nomades d'Asie Centrale ont été, pour la plupart, sédentarisés de force à l'époque soviétique. Leur vie n'a plus grand-chose à voir avec celle de leurs ancêtres. Mais l'amour des chevaux est toujours aussi fort. Bien plus que pour les médailles, l'important pour les participants à ces Jeux nomades c'est l'affirmation de cette culture commune à tous ces peuples d'Asie centrale qui, pendant des siècles, ont parcouru la steppe, des confins de la Chine, jusqu'aux portes de l'Occident.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne