Jeux et jouets de Noël : les énigmes et l'impertinence ont la cote

Photo d\'illustration. Les publicités pour les jouets de Noël arrivent, à deux moins de Noël.
Photo d'illustration. Les publicités pour les jouets de Noël arrivent, à deux moins de Noël. (GREGORY YETCHMENIZA / MAXPPP)

À deux mois de Noël, les catalogues arrivent dans les boîtes aux lettres et les publicités pour jouets abreuvent les émissions pour enfants. Les jeux de société ont cette année beaucoup de succès.

Noël parait encore loin... Mais les publicités dans les boîtes aux lettres, à la télévision et sur internet montrent quelles sont les tendances. 

Énigmes, codes et indices

Cette année, les jeux de société ont la cote. Et en premier lieu : l'escape game. Le principe : réunir des indices, résoudre des énigmes pour trouver des codes et s'échapper. C'est un jeu qui se joue dans une vraie pièce et qui se décline désormais sur plateau.

On retrouve tous les éléments clés de l'escape game : les énigmes à résoudre, les indices à chercher avec des outils de détectives.Émilie Bony-Delsol, chef de produit chez Dujardinà franceinfo

De nombreux jeux sortent en cette fin d'année, comme "Le cadenas électronique", une trentaine d'euros chez Dujardin. "Ce qu'on a vraiment essayé de faire dans la boîte, c'est de retrouver l'univers de l'escape game" affirme Émilie Bony-Delsol, chef de produit. "Évidemment on n'enferme pas les enfants dans leur chambre, par contre on veut vraiment les immerger dans des univers. Ils retrouvent dans la boîte un cadenas, qu'il faut ouvrir, pour vraiment avoir cette impression de résoudre l'énigme. Dès qu'ils ont trouvé trois indices, ils reportent chaque numéro du jeton sur le cadenas. Ils tournent la clé, et si c'est la bonne combinaison, le cadenas s'ouvre."

La mode à l'impertinence en famille

Il y a aussi une tendance plus "crue" des jeux de société : plus transgressifs, aux noms fleuris, qui affichent tout de suite la couleur : "Ta mère en slip", "Tête de crotte", "Délir'o toilettes"... mais si, ça peut plaire ! C'est ce qu'assure en tous cas Bruno Bokanowski, le directeur de la rédaction de La Revue du jouet : "Des jeux où on prend de l'eau ou de la farine sur la tête, où on joue avec une crotte de chat dans la main, il y a cette grosse tendance depuis 2 ou 3 ans, issue des défis qu'on retrouve sur internet et que les enfants adorent. Je pense que ces jeux n'auraient pas passé la porte de la maison auparavant, parce que la maman n'aurait pas accepté d'avoir de l'eau, des ingrédients un peu partout chez elle. Mais aujourd'hui finalement, ça amuse les enfants, ça amuse beaucoup les parents qui vont même parfois plus loin dans cette transgression. C'est du jeu, du délire, du fun, on sort le jeu, on rit et on le range.

Internet et YouTube comme sources d'inspiration

Ces nouveaux jeux sont souvent inventés par des jeunes, inspirés par les vidéos des youtubeurs. C'est ce qu'explique Jonathan Algaz, jeune patron de Topi Games : "'Ta mère en slip' est un jeu que j'ai montré à Cyprien, le youtubeur. Il m'a aidé à améliorer le jeu et voilà le résultat. Vous devez deviner ce que vous avez sur vos lunettes. D'abord sur la première carte, il y a quelqu'un de connu et sur la deuxième, soit un objet, un lieu ou une situation. Ça peut donner 'Donald Trump en garde-à-vue', 'François Hollande à Pôle Emploi', 'La reine des neiges à Fort Boyard', etc."

Ce qui semble important aujourd'hui, c'est la rapidité des jeux, sans règles à lire pendant des heures. Exactement le principe de Jingle, 30 euros chez JouéClub : un micro, des boutons lumineux, une voix, et 500 questions.

Pas besoin de notice à lire : vous allumez le jeu, la voix vous explique ce que vous devez faire et en trois minutes vous pouvez jouerOlivier Donval, directeur des collections chez JouéClubà franceinfo

"C'est le jeu qui vous apprend les règles, qui sont très simples et vous évoluez dans le jeu grâce à la voix qui est à l'intérieur", affirme Olivier Donval. 

Et les activités manuelles ?

Elles n'ont pas disparu. Mais là aussi, il y a du nouveau : la bonne vieille pâte à modeler parle et bouge, c'est la "Power Dough". "On fait sa petite boule, on ajoute les bras, qui s'animent, qui tournent, on ajoute ensuite la bouche, qui va grogner, puisque c'est un monstre et on peut ajouter des yeux qui s'allument au simple contact de la pâte à modeler. C'est compatible avec toutes les marques", explique Aurélie Ajzenberg chez Canal Toys.

Vous êtes à nouveau en ligne