Succession de Johnny Hallyday : sa veuve, Laeticia, exprime son "écœurement" face à la contestation de Laura Smet

Laeticia Hallyday est enlacée par Laura Smet, le 9 décembre 2017, lors des funérailles de Johnny Hallyday, à Paris.
Laeticia Hallyday est enlacée par Laura Smet, le 9 décembre 2017, lors des funérailles de Johnny Hallyday, à Paris. (REUTERS)

Elle se dit déterminée à "faire respecter le travail et la mémoire de son mari, selon sa volonté et en conformité avec l'esprit de son œuvre inestimable".

La veuve de Johnny Hallyday, Laeticia, a exprimé son "écœurement", lundi 12 février, après la décision d'une des filles du chanteur, Laura Smet, de remettre en cause le testament du chanteur. Face à "l'irruption médiatique autour de la succession de son époux", l'ancienne épouse de Johnny Hallyday se dit "sereine".

Refusant de "polémiquer par voie de presse", Laeticia Hallyday affirme être déterminée à "faire respecter le travail et la mémoire de son mari, selon sa volonté et en conformité avec l'esprit de son œuvre inestimable".

"En contradiction avec le droit français" ?

Laura Smet et son demi-frère David Hallyday vont contester en justice le testament de leur père, qui confierait l'ensemble de ses biens et de ses droits d'artiste à Laeticia (puis, à la disparition de celle-ci, à ses deux filles Jade et Joy).

Selon les avocats de Laura Smet, les dispositions testamentaires "contreviennent manifestement aux exigences du droit français". Laura Smet leur a confié "la mission de défendre ses intérêts et de mener toutes les actions de droit permettant la sauvegarde de l'œuvre de son père".