"J'ai fait la côte Est des États-Unis et l'Inde" : le jeu Flight Simulator sort une nouvelle version ultra réaliste

Capture écran du youtubeur At0miumVOD qui a fait une vidéo sur Flight Simulator 2020. (Illsutration). 
Capture écran du youtubeur At0miumVOD qui a fait une vidéo sur Flight Simulator 2020. (Illsutration).  (CAPTURE ECRAN YOUTUBE)

Après 14 ans sans nouvelle version, les fans d'aviation vont pouvoir acheter à partir de mardi le nouveau simulateur de vol construit sur des images satellites. 

"C'est exactement comme si c'était vrai." Dans sa chambre qui ressemble à une cabine de pilotage, Tom survole virtuellement Paris grâce au jeu Flight Simulator. Après 14 ans sans sortie, le simulateur de vol sort mardi 18 août une nouvelle version très réaliste basée sur des images satellites. "Il y a les mêmes bâtiments. A l'horizon on peut voir la tour Eiffel et la Défense", détaille le jeune homme qui publie sur YouTube certains de ses vols. 

Un jeu très réaliste qui permet de voyager 

La nouvelle version de Flight Simulator, développée par le studio bordelais Asobo pousse le niveau de détails très loin. Les données sont réactualisées en permanence par Microsoft, y compris les conditions météo. Par exemple, quand il pleut dehors, il pleut dans le jeu. "Vu la météo et les nuages assez bas, je ne sais pas si je partirais en vol, dit Tom. Là, on va le faire mais ça va être des conditions assez spéciales." 

Pour Tom, qui pilote aussi de vrais avions dans la vraie vie, l'intérêt du jeu est de pouvoir voyager partout. "J'ai fait la côte Est des États-Unis, l'Inde, l'Afrique. J'ai vu de vrais animaux virtuels, s'amuse-t-il. On peut trouver facilement des éléphants et des girafes et se faire un safari depuis le ciel. C'est le genre d'expérience assez surprenante et sympathique." Le jeune homme dit apprécier ces simulations parce qu'elles sont "déroutantes". "On vit dans une belle époque d'un point de vue technologique", poursuit-il. 

On a des simulateurs qui permettent de voyager dans le monde entier et d'aller voir n'importe quel endroit. C'est un vrai sentiment de liberté et on s'émerveille devant les paysages.Tom à franceinfo

"Ça me fait penser à quel point dans la vraie vie, on oublie de regarder les paysages, enchaîne Tom. Dans le simulateur je regarde beaucoup l'environnement, je trouve ça beau et des fois c'est bien de se poser dans la vraie vie et d'en profiter en vrai". Deux choses manquent pour qu'on se sente vraiment comme dans les airs : les secousses au décollage et les oreilles bouchées.

Le jeu Flight Simulator sort une nouvelle version ultra réaliste - Le reportage de Lou Bourdy
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne