J.K. Rowling, l'auteure d'Harry Potter, a publié un polar sous un faux nom

J.K. Rowling, l\'auteure de la série Harry Potter, pose au Lincoln Center, à New York (Etats-Unis), à l\'occasion de la sortie de son premier roman pour adultes \"The Casual Vacancy\", le 16 octobre 2012.
J.K. Rowling, l'auteure de la série Harry Potter, pose au Lincoln Center, à New York (Etats-Unis), à l'occasion de la sortie de son premier roman pour adultes "The Casual Vacancy", le 16 octobre 2012. (CARLO ALLEGRI / REUTERS)

J.K. Rowling se cachait sous le pseudo de Robert Galbraith, salué par la critique en avril pour un livre appelé "The Cuckoo's Calling" ("L'Appel du coucou").

J. K. Rowling, superstar des librairies du monde entier avec la série Harry Potter, a voulu retrouver l'anonymat d'un jeune auteur débutant : elle a publié en avril un polar appelé The Cuckoo's Calling ("L'Appel du coucou") sous le pseudo de Robert Galbraith. Mais le Sunday Times l'a démasquée, et révèle dimanche 14 juillet la supercherie.

"J'espérais garder le secret un peu plus longtemps, car être Robert Galbraith a été une expérience vraiment libératrice", a admis l'écrivain, visiblement ravie de son forfait. L'expérience est d'autant plus plaisante pour elle que le livre a été salué par la critique à sa sortie. "Ça a été merveilleux de publier sans tapage médiatique ni pression, et un pur plaisir de pouvoir bénéficier d'un retour [de la presse] sous un nom différent" a-t-elle expliqué.

The Cuckoo's Calling raconte l'histoire d'un vétéran devenu détective privé, qui enquête sur la mort mystérieuse d'une mannequin. Robert Galbraith était présenté par l'éditeur et complice de J.K. Rowling, Little, Brown comme le pseudonyme d'un ancien enquêteur d'élite de la police britannique.