Grand format : quand la nature inspire les architectes

FRANCE 2

Par biomimétisme, les architectes s'inspirent de la nature pour inventer les logements de demain. Leurs propriétés permettent d'imaginer des édifices économes en énergie.

C'est l'une des œuvres les plus célèbres de l'architecte espagnol Antoni Gaudi : la Sagrada Família à Barcelone, avec sa forêt de piliers. Protégé par un toit en forme de coquillage, le marché de Royan (Charente-Maritime) ou encore la couverture du stade olympique de Munich (Allemagne) en forme de toile d'araignée. Des œuvres qui s'inspirent depuis des années de notre environnement. Aujourd'hui, les architectes vont plus loin : s'ils imitent la nature, ce n'est plus seulement pour ses formes esthétiques, mais pour ses propriétés physiques.

Appliquer au bâtiment les stratégies de la nature

Cet immeuble de logements à Montpellier (Hérault) est conçu sur le modèle d'un arbre, et ses très grands balcons comme des feuilles qui protègent contre le soleil et le vent. Autrement dit : moins de vent sur les fenêtres, c'est moins de courants d'air et donc des économies d'énergie, fait valoir le promoteur. Le panorama est, il est vrai, unique. Appliquer au bâtiment les stratégies de la nature : un champ prometteur pour l'architecture. Aux portes de Paris, cette friche. Et voici ce qu'elle va devenir : une colline arborée abritant bureaux et commerces. Autre innovation de ce bâtiment : la géométrie calquée sur celle d'une termitière, avec son système naturel de ventilation et de circulation d'air chaud et froid. Encore plus surprenant, ce toit transparent qui protège de la pluie sans masquer la lumière. Montant du projet : 300 millions d'euros pour une livraison espérée d'ici 2023. Aujourd'hui, une nouvelle ère s'ouvre aux ingénieurs et aux architectes pour innover durablement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne