Glucksmann, la mort d'un indigné

FRANCE 3

Il a lutté contre le communisme et le totalitarisme et pour les droits de l'Homme. Le philosophe est mort à l'âge de 78 ans.

Il portait haut et fort ses indignations. André Glucksmann, intellectuel engagé depuis près de 50 ans, est décédé dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 novembre. Il avait été un des animateurs de mai 68, un militant maoïste avant de rompre rapidement avec le marxisme. Aux côtés des "nouveaux philosophes", il avait ainsi dénoncé le goulag dans l'émission Apostrophes en 1977.

Engagé mais pas dogmatique

Après avoir dénoncé le communisme, il s'engagera dans la défense des boat-people fuyant le Viêt-Nam. Au fil des années, son combat se sera déplacé vers la défense des droits de l'homme. Dans une intelligencia de gauche, il ne se voulait pas dogmatique. Au point de faire le grand écart en soutenant Nicolas Sarkozy en 2007. "Quelqu'un d'ouvert, capable de faire des erreurs, de revenir sur ces erreurs, d'en discuter", résume son ami Romain Goupil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne