FLEURS DU ROI - Peintures, vélins et parterres au Grand Trianon

(©)

Le
Grand Trianon, un domaine conçu pour le plaisir des sens.

Dans
le cadre de l'année Le Nôtre, l'exposition " FLEURS DU ROI " fait revivre, le
temps d'un été, l'atmosphère raffinée et précieuse qui régnait dans les jardins
du Grand Trianon sous l'ancien régime. Aux côtés de représentations florales
provenant des fonds du musée du château de Versailles, sont dévoilés, grâce au
prêt exceptionnel du Muséum national d'Histoire naturelle, les joyaux de la
collection royale de vélins. En écho à cette présentation, les jardiniers ont
entrepris un fleurissement historique des parterres du Grand Trianon à partir
de documents d'archives.

Le
Grand Trianon est, dès l'origine, un château de campagne,
intime mais luxueux, destiné au plaisir et à la détente des souverains. Les
rois viennent y séjourner pour s'extraire des servitudes de l'étiquette
versaillaise et des contraintes du pouvoir. Entièrement tourné vers les
jardins, le domaine dégage une atmosphère florale subtile et précieuse qui, au
fil des siècles, a toujours ravi les amateurs de la culture des fleurs.

Le
domaine de Trianon a toujours été le royaume des fleurs.

Mais
la flamboyance et la profusion des essences de ses jardins de senteurs n'auraient
sans doute pas été si, dès le XVIIe siècle,
une passion constante pour la culture des fleurs n'avait pas animé les
souverains et fait de ce " Palais de Flore " le théâtre d'une représentation
sans cesse renouvelée de variétés florales nouvelles.

Perpétuer
la tradition.

L'exposition
dévoile quelques-uns des précieux vélins du Muséum national d'Histoire
naturelle de Paris. Commencée par le peintre Nicolas Robert pour Gaston
d'Orléans, qui la légua à son neveu Louis XIV, cette collection fut
progressivement enrichie par les peintres du Roi pour la
Miniature
(Jean Joubert, Claude Aubriet ou encore
Madeleine Basseporte). Jusque sous le règne de Louis XVI, ces derniers
visitaient les plantations royales afin d'y peindre les fleurs les plus
remarquables. Confiée au Muséum national d'Histoire naturelle par les
révolutionnaires, cette œuvre a été poursuivie tout au long du XIXe
siècle et retrouve, pour cette exposition, le domaine de
Versailles.

 

© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

Les
visiteurs pourront également découvrir des portraits de dames portant bouquets et
divers tableaux de fleurs provenant des collections du château de Versailles.
Ils pourront aussi admirer les œuvres de Jean Cotelle, exposées de façon
permanente dans la galerie de Trianon et donnant un aperçu de ce qu'étaient
jardins et bosquets de Versailles à leur création sous Louis XIV.

Une
ambiance florale unique.

Les
jardiniers ont replanté les parterres du domaine à
la manière du XVIIe siècle,
en s'inspirant de documents d'époque : les parfums enivrants des lys blancs,
des giroflées, ou encore des tubéreuses de Provence embaumeront, comme au temps
du Roi soleil, les jardins du Grand Trianon jusqu'en septembre.

Visitez également le site de l'exposition.
Vous êtes à nouveau en ligne