Saucisses, bretzels et version chinoise : cinq choses à savoir sur l'Oktoberfest de Munich

Des festivaliers tentent d\'attraper la première bière servie lors de l\'ouverture de l\'Oktoberfest, à Munich (Bavière, Allemagne), le 21 septembre 2013.
Des festivaliers tentent d'attraper la première bière servie lors de l'ouverture de l'Oktoberfest, à Munich (Bavière, Allemagne), le 21 septembre 2013. (CHRISTOF STACHE / AFP)

La célèbre fête de la bière se tient dans la capitale de la Bavière du 20 septembre au 5 octobre. Amateurs d'eau pétillante et de plats légers s'abstenir.

L'Oktoberfest, comme son nom ne l'indique pas, commence en septembre. Un samedi à midi, systématiquement. Comme le veut la tradition, c'est le maire de Munich, muni d'un maillet de bois, qui fera couler les premières gouttes de bière du tonneau, marquant le début de l'événement qui durera seize jours, du 20 septembre au 5 octobre. "O'zapft is !" lancera-t-il ("Elle est tirée !").

Cela fait dix fois que vous voyez les photos de ces Bavaroises en jupons et de ces hommes en gilet et vous avez enfin décidé de compter cette année parmi les 6 millions de visiteurs ? Si ce n'est pas le cas, peut-être que l'idée de déroger à vos habitudes œnophiles de bons Français et plonger dans la culture bavaroise et dans les litres de bières fera son chemin.

Francetv info vous donne 5 infos pour savoir où vous mettrez les pieds.

Elle a fait ses premiers pas en 1810

C'est un mariage en 1810 qui est à l'origine de la fête. Pour célébrer ses noces avec la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen, le futur roi Louis Ier de Bavière invite l'ensemble des citoyens de Munich. Il décide d'organiser une course de chevaux sur un grand terrain vague de 42 hectares – baptisé depuis "Theresienwiese", en l'honneur de la mariée – dont le succès lancera les "fêtes d'octobre". Des courses de chevaux qui ne cesseront qu'en 1960.

Des personnes en costumes traditionnels bavarois lors de la parade d\'ouverture de l\'Oktoberfest, à Munich (Bavière, Allemagne), le 21 septembre 2013.
Des personnes en costumes traditionnels bavarois lors de la parade d'ouverture de l'Oktoberfest, à Munich (Bavière, Allemagne), le 21 septembre 2013. (ANDREAS GEBERT / DPA / AFP)

En 1811, l'événement intègre une fête agricole qui a encore lieu de nos jours. Au fil des ans, l'Oktoberfest offre davantage de distractions. Les manèges se multiplient, tout comme les stands de nourriture et les brasseries. Dès les premières années du festival, la bière s'achète sur quelques stands épars. L'Oktoberfest devient à la fin du XIXe siècle une vraie fête de la bière et se revendique comme "la plus grande fête populaire au monde"

Il lui faut deux mois pour se préparer

En 1895, les Bavarois installent les premières grandes tentes sous l'égide de brasseries afin d'abriter les buveurs. Aujourd'hui au nombre de 14, elles se distinguent par les animations, les plats ou la musique qu'elles proposent, mais surtout par la bière qu'elles servent. Sous la plus grande, ce sont 11 000 personnes qui s'attablent côte à côte. Cette année, pour la première fois, une nouvelle tente fait son apparition et remplacera la célèbre tente "Hippodrome".

Lors de la construction d\'une des grandes tentes de l\'Oktoberfest, à Munich (Bavière, Allemagne), le 22 juillet 2009.
Lors de la construction d'une des grandes tentes de l'Oktoberfest, à Munich (Bavière, Allemagne), le 22 juillet 2009. (JOERG KOCH / DDP / AFP)

En ajoutant les manèges, les différents stands et les tentes de taille moyenne, c'est chaque année la construction d'une mini-ville qui prend forme sur le Theresienwiese, avec ses artères principales et ses petites rues. Dix semaines d'installation sont nécessaires. En 2014, la première étape a débuté à la mi-juillet.

On y engloutit six millions de litres de bières

"Kellner" et "Kellenerinnen" (les serveurs et serveuses) circulent entre les tables des brasseries avec les bras surchargés de chopes. Chaque année, les festivaliers consomment plus de 6 millions de litres de bière. 

Seuls six brasseurs sont autorisés à servir leur bière sur le site puisque celle-ci doit avoir été fabriquée à Munich même. Si l'Oktoberfest débute en septembre, c'est aussi traditionnellement pour vider les stocks de Märzenbier, une bière brassée au mois de mars qui se conserve six mois. Une bière au goût houblonné avec une forte concentration d'alcool, produite en grande quantité, spécialement pour l'occasion. Selon 20 Minutes, la consommation de bière des festivaliers représente un tiers de la production annuelle des brasseries de Munich. La Mass de bière (une chope d'un litre) coûte près de 10 euros.  

Des festivaliers tentent d\'attraper la première bière servie lors de l\'ouverture de l\'Oktoberfest, à Munich (Bavière, Allemagne), le 21 septembre 2013.
Des festivaliers tentent d'attraper la première bière servie lors de l'ouverture de l'Oktoberfest, à Munich (Bavière, Allemagne), le 21 septembre 2013. (CHRISTOF STACHE / AFP)

On y dévore un demi-million de poulets rôtis

Les participants doivent penser à ménager leur estomac pour profiter de la diversité de mets (souvent très caloriques) proposés sur les différents stands. 

Chaque année, les visiteurs consomment en moyenne un demi-million de poulets rôtis, plus de 100 000 paires de saucisses, près de 50 000 jambonneaux et une centaine de bœufs entiers. Bien sûr, vous y trouverez également quenelles, brochettes de poisson, galettes de pommes de terre et choucroute.

Une serveuse apporte les plats pendant l\'Oktoberfest, le 28 septembre 2012, à Munich (Bavière, Allemagne).
Une serveuse apporte les plats pendant l'Oktoberfest, le 28 septembre 2012, à Munich (Bavière, Allemagne). (MICHAELA REHLE / REUTERS )

Avec un peu de chance, vous devriez aussi pouvoir déguster les traditionnels bretzels. Fin août, les boulangers bavarois ont en effet menacé de faire grève pendant la période de l'Oktoberfest si leurs revendications salariales n'avançaient pas, rappelle l'édition francophone suisse de 20 Minutes. Les syndicats réclament une augmentation de 6,5% des salaires des boulangers de Bavière.

On l'imite jusqu'en Chine

Le Québec a créé son Oktoberfest en 2006 et revendique des "microbrasseries 100% québécoises". Comme pour sa cousine allemande, on retrouve des produits du terroir, des artisans, des costumes et de la musique traditionnelle.

Chaque pays interprète l'événement à sa manière, reproduisant à l'identique le modèle allemand ou s'en éloignant. Le plus grand Oktoberfest en dehors de l'Allemagne se déroule chaque année depuis 1984 au Brésil pendant une quinzaine de jours. D'autres pays d'Amérique latine, comme l'Argentine ou le Mexique, l'ont aussi adopté. 

Plus inattendu, il existe aujourd'hui un Oktoberfest vietnamien ou indien. A Qingdao, en Chine, l'événement est l'occasion de rappeler les liens de la région avec l'Allemagne. Cette cité portuaire a été créée par les Allemands à la fin du XIXe siècle, et en conserve des traces dans son architecture. C'est dans cette ville qu'est produite la célèbre bière Tsingtao.

Des festivaliers mangent des fruits de mer lors de la 24e Oktoberfest de Qingdao, en Chine, le 16 août 2014. 
Des festivaliers mangent des fruits de mer lors de la 24e Oktoberfest de Qingdao, en Chine, le 16 août 2014.  (FRISO GENTSCH / DPA / AFP)