Musique : les Trans Musicales de Rennes, la quarantaine tranquille

\"Les Trans, nouveau depuis 1979\", le leitmotiv des Trans Musicales pour cette 40e édition.
"Les Trans, nouveau depuis 1979", le leitmotiv des Trans Musicales pour cette 40e édition. (MARION BORNAZ)

"Les Trans, nouveau depuis 1979", mot d'ordre choisi par les Trans Musicales, qui célèbrent cette année leur 40e édition. Plutôt que revenir sur la riche histoire, c'est toujours la découverte de nouveaux territoires qui anime les fondateurs. Et c'est toujours pour ça que les "Trans" restent un festival à part.

Aux Trans Musicales, au coeur de l'histoire il y aura toujours la musique, entretenue depuis 40 éditions par le fondateur, co-directeur et programmateur, Jean-Louis Brossard. Et il le dit fermement : "Pour moi, c'est une édition je ne vais pas dire comme les autres mais quand même un peu".

Alors, pas de paillettes pour la 40e édition : comme chaque année on vient à Rennes pour écouter le monde et faire un pas de côté, avec cette année une très forte coloration de musiques africaines modernes, de l'afro-beat au hip-hop et l'électro (Pongo, Nihiloxica, Ajate, Muthoni Drummer Queen parmi beaucoup d'autres).

De plus en plus j'essaie de chercher assez loin les nouveaux sonsJean-Louis Brossard, programmateur des Trans Musicales

Au milieu de la petite centaine d'artistes pour la plupart méconnus voire complètement inconnus, un étonnement : la présence du rappeur Disiz La Peste, figure médiatique qui détonne un peu aux "Trans". Mais le patron assume : "J'ai mis l'album sur ma platine, j'ai écouté le premier morceau et wow ! Je ne vois pas pourquoi je ne ferais pas quelque chose que j'aime, merde !" Disiz La Peste commencera donc la tournée consécutive à la sortie de son album Disizilla aux Trans Musicales.

Autre coup de coeur, bien dans l'esprit : The Naghash Ensemble, traduction au piano et au chant de poèmes arméniens plusieurs fois millénaires. Jean-Louis Brossard se réjouit d'avance de proposer cela aux "kids" quand l'ensemble se produit habituellement dans des églises.

Avec une histoire riche de mille noms, Etienne Daho, Nirvana, Daft Punk, Stromae et bien d'autres, en 40 ans les Trans ont accueilli des artistes venus de la moitié des pays du monde. Un nouvel outil a d'ailleurs été lancé cette année, la Trans Music Maps, pour voyager à travers les éditions et les artistes.

Il reste encore quelques pays à découvrir aux Trans, "la Corée du Nord" par exemple souffle le fondateur du festival. Et vu l'esprit défricheur qui anime toujours ses organisateurs, pas impossible que cela arrive plus vite qu'on ne le pense.

CHRONIQUE | Les 40e Trans Musicales de Rennes, pas l'ombre d'une ride
--'--
--'--

Les Trans Musicales de Rennes, jusqu'au dimanche 9 décembre, avec Aloïse Sauvage, Disiz La Peste, Les Louanges, Hubert Lenoir, Pongo, Dombrance, Bodega, Underground System, Al Qasar, Robert Finley, Ben Lamar Gay, Praa, Nâtah Big Band...

Vous êtes à nouveau en ligne