"Juste Debout" : la planète hip hop s'est donné rendez-vous à Paris-Bercy

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Une dizaine d'heures survoltées, 16.000 spectateurs, 4.000 candidats sur la ligne de départ et 144 finalistes venus de 15 pays : la "Coupe du monde" du hip hop se tient ce dimanche à Paris-Bercy. Le hip hop français s'exporte très bien.

Si le hip hop est né aux Etats-Unis
dans les années 60, c'est en France que le premier événement mondial de cette
danse des rues et des cours d'immeubles se tient désormais chaque année. "Juste
Debout
" (par opposition au "break dance" dansé au sol), à
Paris-Bercy, devance largement le "Battle of the year" créé en Allemagne.

Durant dix heures, les danseurs
s'affrontent devant un jury 100 % masculin et très international, composé
de quelques grands noms de la discipline : le Belge Bruce Blanchard,
l'Américain Hit Master Fish, le Français Mamson et le Coréen Locking Woong.

Les organisateurs ont procédé aux sélections, pendant deux mois et demi, dans
les 15 pays participants. Cette année, Taïwan, la Corée, l'Estonie et la Grèce
entrent dans la danse. De nombreuses filles se sont inscrites, même si elles
sont moins nombreuses à l'arrivée : "Le milieu reste assez macho, il
faut bien le dire",
admet Bruce Ykanji fondateur du "Juste
Debout" en 2002.

Stars internationales

Quant au public, 16.000 spectateurs,
il est jeune (15 à 35 ans en moyenne), varié et loin des clichés. "Des
familles, des gens de tous milieux",
explique l'organisateur.

Les candidats s'affrontent dans le
fameux cercle des "battles", ou défis, au cœur du hip hop. Les
vainqueurs voient s'ouvrir une carrière prometteuse devant eux. Et dans la
discipline, les Français s'exportent plutôt bien : sur les douze danseurs de sa
dernière tournée, Madonna avait retenu huit Français. Scorpion, Lilou, Yanman,
le groupe Wanted ont une renommée mondiale. Les Twins, repérés au "Juste
Debout" de 2008, sont devenus des stars, vivent à Los Angeles et dansent
avec Beyoncé.