"To be continued" : en Savoie, des artistes du monde entier exposent leurs expériences du confinement

Exposition \"To be confined continued\", oeuvre de François Piranda
Exposition "To be confined continued", oeuvre de François Piranda (Serge Hélies)

"Qu'avez-vous fait de votre confinement ?". La question a été posée à une trentaine d'artistes venus de tous horizons. Leur réponse est à découvrir jusqu'au 4 juillet. 

"Qu'avez-vous fait de votre confinement ?" C'est la question posée par les équipes de La Conciergerie, à la Motte-Servolex en Savoie, à une trentaine d'artistes venus du monde entier et bien connus des équipes de ce lieu d'art et d'exposition. Leurs réponses sont multiples, politiques ou poétiques. Des artistes français, mais également venus d'Asie et d'Afrique offrent leurs visions de cette période inédite. L'exposition To be continued est à découvrir jusqu'au 4 juillet. 

Masqué mais pas muselé

Un voyage à travers différentes visions du confinement. Originaire de Chambéry, François Piranda explique que le port du masque ne doit pas entraver la prise de position et même l'indignation par rapport à certaines situations. "Si je suis masqué, cela ne veut pas dire que je suis muselé. Ma voix compte et je tiens à garder une liberté d'expression" explique-t-il. "Il y a par exemple la question de la vaccination, qui est très complexe. Mais jusqu'où on va nous imposer d'être vaccinés, sous prétexte que c'est pour notre bien ?"

Le street-artiste Matthieu Lainé présente lui une image forte et stylisée, celle d'une infirmière portant masque et gants de boxe. Une période qui a poussé l'artiste à affiner son trait. L'émotion est totale dans cette représentation du combat contre l'épidémie. "Il a suffi d'un événement aussi tragique pour donner plus de sens à mes tableaux", estime-t-il. 

La vision de l'Afrique

Les artistes africains sont bien représentés. Avec, selon les pays, une représentation différente de la symbolique du masque. "Au Rwanda, on ne voit pas les masques de la même manière qu'au Sénégal par exemple", explique Serge Hélies, directeur artistique de la Conciergerie. "D'un côté on voit beaucoup de masques en tissus et de l'autre, des matériaux plus agressifs, comme du grillage ou du métal".  Un tour du monde unique et original. Ou comment une période inédite et anxiogène a investi la créativité de nos artistes contemporains. 

Oeuvre de l\'artiste Daouda Ndiaye, Sénégal
Oeuvre de l'artiste Daouda Ndiaye, Sénégal (Serge Hélies)

Exposition "To be continued" - La Conciergerie - 17, Montée Saint-Jean 73290 La Motte-Servolex - ouvert tous les jours - jusqu'au 4 juillet 2020

Vous êtes à nouveau en ligne