Lambert Wilson chante Kurt Weill, le compositeur honni des nazis, avec l'Orchestre national de Lille

Lambert Wilson pendant les répétitions
Lambert Wilson pendant les répétitions (S. Rosenstrauch / France 3 Nord Pas-de-Calais)

Le programme des deux soirées musicales lilloises couvre les trois périodes du compositeur allemand : Berlin, Paris et New-York.

Comédien, chanteur, Lambert Wilson est un génial touche à tout. Alors que sort sur les écrans le film De Gaulle dans le quel il interprète le général, il chante Kurt Weill à Lille les 4 et 5 mars. Accompagné de l'Orchestre national de Lille dirigé par Bruno Fontaine, Lambert Wilson aborde les trois périodes de la vie du compositeur allemand : Berlin, Paris et New York.

Nous avons rencontré le comédien pendant les répétitions, mais sans pouvoir filmer l'orchestre en train de jouer car les oeuvres de Kurt Weill sont protégées par des droits très stricts.

Lambert Wilson est un homme de défi. On le connaît comédien, il est aussi excellent chanteur. On se souvient qu'en 2016, il avait rendu hommage à Yves Montand en revisitant 17 de ses chansons emblématiques pour les 25 ans de sa mort.

Entre théâtre musical et comédie musicale

Cette fois c'est un hommage au compositeur allemand Kurt Weill que le comédien-chanteur propose à Lille. Le spectacle, explique Lambert Wilson, est une palette de trois ambiances correspondant à la vie du compositeur dont les nazis ont brûlé les partitions. "Il y a la partie allemande qui va de 1928 à 1933, le passage de deux ans en France où il a adapté son style à la chanson française populaire et après il a dû s'adapter une troisième fois à Broadway".

Ce sera donc l'occasion d'entendre des extraits de L'Opéra de Quat'sous, fruit de la collaboration de Kurt Weill avec Bertolt Brecht : Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny, Happy end, Chansons françaises, Marie, Lady in the dark, Knickerbocker holiday, Love life, Street Scene.

De Kurt Weill à De Gaulle

Hasard du calendrier, le comédien chante à Lille, ville natale de l'homme du 18 juin, le jour où sort en salles le très attendu De Gaulle du réalisateur Gabriel Le Bomin dans lequel Lambert Wilson incarne le général.

Lambert Wilson chante Kurt Weill 
Auditorium du Nouveau Siècle à Lille 

Les 4 et 5 mars 2020

Vous êtes à nouveau en ligne