En Bretagne, le festival des jours d'après redonne la parole aux artistes et musiciens dans des résidences privés

Yasmina Di Meo en concert au festival des jours d\'après
Yasmina Di Meo en concert au festival des jours d'après (France 3 Grand Ouest)

Imaginé par l'association la Passerelle, l'opération a convié trois artistes dans trois lieux différents ce dimanche. Une occasion de revoir du spectacle en vrai et de soutenir les intermittents. 

C'est un projet un peu fou, un retour à la vraie vie, le festival des jours d'après  a posé sa première pierre ce weekend dans le pays de Dol-de-Bretagne (Ille et Vilaine). Un pari avec le public et avec les propriétaires de manoirs et belles demeures bretonnes. Ce dimanche, trois musiciens ont multiplié les concerts sur trois nouvelles scènes.

Chanter dans un manoir

Durant trois mois, la chanteuse Yasmina di Meo n'a pas pu exercer son art devant un public, alors quand les organisateurs du festival lui ont proposé de se produire au manoir de la Bégaudière à Mont Dol, elle a tout de suite accepté. "J'ai vécu des moments d'espoir, d'envie de croire que tout sera mieux qu'avant et d'autres moments de peur et d'angoisse", confie-t-elle.  

Un peu plus loin, à Dol de Bretagne, c'est le chanteur Damien Barbé qui propose un set Piano-Rhodes / voix teintée de Jazz, de Soul, et de Classique. Dans le hameau de la Bigotière à Epiniac, on assiste à un spectacle un peu identique avec le musicien Adrien Beauquier qui joue avec la même passion sa partition de piano devant un public restreint et masqué. Les trois musiciens ont enchainé six concerts de 45 minutes toute l'après-midi. 

Pour les intermittents et le tourisme 

Dans ces lieux habituellement réservés aux réunions de familles, l'activité aussi s'est brutalement interrompue. L'annulation des fêtes et mariages cette année entament leur chiffre d'affaire de 70%. "Il faut trouver d'autres activités et pourquoi pas des concerts", commente le propriétaire du manoir, Loïck Lemaire. 

C'est l'association La Passerelle qui a fédéré ces artistes et trouvé les lieux propices à recevoir du public. "En réunissant des artistes et des lieux touristiques on a pu faire émerger rapidement un projet qui soutenait chacune des parties" , explique Annie Le Goff, présidente de la Passerelle. 

La prochaine séance du festival des jours d'après se tiendra le 13 juillet prochain.

Vous êtes à nouveau en ligne