Des clowns dans un foyer pour personnes en situation de handicap : une bulle d'air et de rires dans le confinement

Une bulle d\'air au foyer ADAPEI de Rugles
Une bulle d'air au foyer ADAPEI de Rugles (France 3 Normandie / B. Belamri)

Le foyer ADAPEI de Rugles dans l'Eure a choisi de faire appel à des artistes de rue pour égayer le quotidien confiné de ses pensionnaires.

Les pensionnaires de foyers pour personnes en situation de handicap subissent eux aussi le confinement depuis le milieu du mois de mars. Dans l'Eure, le directeur de l'ADAPEI a choisi de faire appel à des clowns pour venir égayer leur quotidien. Un instant d'échanges très intense et très apprécié.

Assis dehors ou depuis leur balcon, les pensionnaires du foyer ADAPEI de Rugles savourent le spectacle qui s'offre à leurs yeux. Adeline Maisonnneuve danse à l'intérieur d'un énorme ballon transparent rempli de plumes. Avec Jérôme, elle fait partie des artistes réunis au sein la compagnie N'ayons pas l'air qui viennent apporter une bulle de bonne humeur aux personnes en situation de handicap, confinées, elles aussi, depuis plus d'un mois.

Cela devenait nécessaire car on confine ici des gens pour lesquels l'enfermement est souvent très compliquéClémence GuérinDirectrice du foyer ADAPEI de Rugles

Trois duos de N'ayons l'air de rien interviennent depuis le début du confinement dans les sept structures de l'ADAPEI de l'Eure.

C'est important pour nous d'être utiles. Quand on voit les réactions que ça procure, les émotions qu'on partage, on se dit qu'on n'est pas venus pour rien.Adeline Maisonnneuve Artiste

Et les visages s'illuminent de grands rires aux facéties des deux clowns qui "détendent l'atmosphère", comme le confie Laura une résidente. Et à la fin du spectacle, des résidents entament une danse au rythme d'un jumbé. Leur façon à eux de remercier les artistes.

Vous êtes à nouveau en ligne