"C'est comme des sédiments qui se déposent dans ma tête et peut-être qu'il va en naître quelque chose" : Katherine Pancol à propos du confinement

Katherine Pancol
Katherine Pancol (CONSTANT FORME-BECHERAT / HANS LUCAS)

L'écrivaine, confinée près de Fécamp en profite pour faire une pause.

Katherine Pancol vit cette période de confinement dans la maison qui appartenait à son père sur la Côte d'Albâtre près de Fécamp. Loin de l'agitation médiatique, l'écrivaine prend son temps, en profite pour cuisiner et partage ces moments particuliers sur Instagram.

Katherine Pancol est une auteure à succès. Chacun de ses livres l'entraîne dans un marathon promotionnel. C'était le cas encore pour la sortie de son dernier roman Bed Bug. Elle qui, après avoir vécu à New-York, partage sa vie entre Paris et la Normandie, a choisi de vivre confinée dans l'ex maison de son père sur le littoral de la Côte d'Albâtre.

L'auteure de Les Yeux Jaunes des Crocodiles vit ce confinement comme une parenthèse de repos. Elle cuisine mais n'écrit pas. Ce confinement l'inspire--elle?

C'est comme des sédiments qui se déposent dans votre tête au fur et à mesure. Et peut-être que dans trois, quatre ou cinq mois, de cette période il va naître quelque chose mais je ne sais pas encore ce que c'est.Katherine Pancolécrivaine

Le confinement c'est aussi pour beaucoup un temps de lecture se dont se réjouit l'écrivaine qui en profite pour lire ou relire de nombreux ouvrages : "La lecture ouvre la tête, ça rend plus intelligent, plus curieux, plus tolérant et ça fait voyager".

Vous êtes à nouveau en ligne