"C'est bon de savoir que les œuvres sont là et qu'elles vous attendent comme dans une famille" : Nicolas Surlapierre directeur du Musée des Beaux-Arts de Besançon

Visite confinée du MBAA de Besançon
Visite confinée du MBAA de Besançon (France 3 Franche-Comté / P. Arbe)

Profitez de cette visite confinée et inédite du Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon.

Le Musée des beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon, qui possède la plus ancienne collection publique de France, est fermé depuis la mi-mars. Son directeur en a ouvert les portes à une équipe de France3 Franche-Comté.

Les Bisontins ont à peine eu le temps de redécouvrir le Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de leur ville, ré-ouvert mi-novembre après quatre ans de travaux, que le confinement les privait de ce plaisir.

Une situation qui attriste Nicolas Surlapierre. Le directeur des musées du centre de Besançon dit combien il a été abattu d'entendre dire que "les musées n'étaient pas un service essentiel". Un argument qu'il entend mais "qui était difficile à entendre".

Les bienfaits de l'art

Le musée est figé dans l'attente d'un retour à la vie normale. Nicolas Surlapierre croit beaucoup au pouvoir des oeuvres. "C'est bon, dit-il, de savoir qu'elles sont là et qu'elles vous attendent comme dans une famille. Rien que ça ça vous aide à tenir". Alors que la visite s'achève, le directeur du musée rappelle cet axiome :

L'art fait du bien parce qu'il a une capacité à consoler parce qu'il enregistre des douleurs des angoisses; parce qu'il pose des questions qu'on n'ose même pas se poser.NIcolas SurlapierreDirecteur des musées du centre de Besançon

Vous êtes à nouveau en ligne