BD : Jean-Claude Servais sur les pas du "Fils de l'ours" dans la forêt vosgienne

La couverture du \"Fils de l\'ours\"
La couverture du "Fils de l'ours" (Jean-Claude Servais)

Le dessinateur belge publie le premier tome d'une série basée sur une légende alsacienne.

En quarante ans de carrière, Jean-Claude Servais a publié une cinquantaine de BD. La dernière en date, Le fils de l'ours, a pour cadre la forêt vosgienne qu'il connaît bien. Elle s'appuie sur la légende alsacienne de Sainte-Richarde qui fonda le couvent d'Andlau sur la dépouille d'un ourson. Le fils de l'ours est le point de départ d'une nouvelle série du dessinateur belge.

La nature vosgienne, Jean-Claude Servais la connaît bien. Propriétaire d'une maison de vacances au dessus de Gerardmer, il se promène très souvent en forêt. Une nature dont il fait un personnage à part entière et qu'il rend magnifiquement dans ses BD : "Ça me permet de mettre en scène des décors fabuleux. Quand vous faites le chemin des roches de la Schlucht, c'est un spectacle dans la nature tout à fait étonnant".

Dessins réalistes pour histoires fantastiques

Jean-Claude Servais dessine chaque planche d'abord en grand format. Cela lui demande plusieurs jours de travail. Même pour ses histoires fanatstiques il s'appuie sur des dessins réalistes qu'il prépare à partir de photos : "La scène du marché à Mulhouse c'est presque un travail d'architecte pour pouvoir reconstituer toutes ces maisons."

C'est une satisfaction de voir qu'à partir d'un papier et d'un simple crayon j'arrive à faire vivre des personnages dans un décor que les gens peuvent reconnaître... Au cinéma il faudrait combien de personnes pour réaliser ça?Jean-Claude Servais

Il faudrait deux vies à Jean-Claude Servais pour raconter tout ce qui peut le passionner.

En attendant, "Le fils de l'ours" aux éditions Dupuis est dans toutes les bonnes librairies depuis vendredi dernier.

Vous êtes à nouveau en ligne