Des techniques ancestrales à l'ordinateur, la tapisserie d'Aubusson s'expose à Poitiers

Détail de l\'oeuvre créée spécialement grâce à un ordinateur pour l\'exposition
Détail de l'oeuvre créée spécialement grâce à un ordinateur pour l'exposition (Antoine Carbone)

Du 17e siècle à nos jours, 27 tapisseries font briller le savoir-faire et l'histoire d'Aubusson à la Chapelle Saint-Louis de Poitiers.

C'est à un voyage dans l'histoire de la tapisserie d'Aubusson qu'invite la Chapelle Saint-Louis à Poitiers. Vingt sept tapisseries suspendues dans cet écrin baroque et une lissière sur son métier transportent le visiteur des techniques ancestrales du 17e siècle à la création assistée par ordinateur.

La tapisserie d'Aubusson, c'est une fierté française inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité par l'UNESCO depuis 10 ans. C'est Colbert qui, au 17e siècle, a accordé à Aubusson le statut de manufacture royale. A l'époque, les maîtres tapissiers s'inspiraient de la mythologie pour leurs créations. Plus tard ils ont regardé du côté du peintre Watteau. Avec une constante dans l'esprit de la tapisserie :

Le point fort il est dans la relation très forte entre un artiste et un artisan. L'artiste qui fait une image et l'artisan qui l'interprète et la réalise.Jean-Luc DorchiesCommissaire de l'exposition

Et ce travail de l'artisan, les visiteurs de l'exposition en ont un aperçu grâce à Océane. Lissière à Aubusson, elle a fait le voyage avec son métier pour montrer au public la nature de son travail si particulier. Océane travaille à l'envers, couleur par couleur et ne connaît le résultat qu'au moment de la tombée du métier : "On compte 1m2 par mois pour réaliser une tapisserie. Si vous travaillez pendant 6 mois vous n'avez encore pas vu l'endroit... C'est une naissance." 

Alors bien sûr il y a la technique du miroir que l'on glisse entre le carton et la tapisserie pour voir s'il y a des erreurs ou pas. "Mais des erreurs il y en aura toujours" confie la jeune lissière.

Pilotée par ordinateur

Puisque l'exposition voyage du 17e au 21e siècle, elle offre au regard une tapisserie qui représente une partie de l'avenir d'Aubusson. Imaginée par Antoine Carbone, elle a été réalisée par un ordinateur qui a piloté le métier mécanique pour la réaliser. Ce qui aurait demandé plusieurs mois en technique traditionnelle a été réalisé en 10 heures.  

Aubusson, une histoire de tapisserie. Savoir-faire et modernité 1650-2019 

jusqu'au 22 septembre 2019 à La Chapelle St-Louis, rue Louis Renard à Poitiers.

Vous êtes à nouveau en ligne