VIDEO. L'Italie manque de pizzaioli

R. Bernard, K. Guillaumain, C. Billi / France 2

Malgré un taux de chômage élevé, les Italiens rechignent à travailler dans les pizzerias, où les immigrés occupent désormais une place grandissante.

Pour préparer une pâte à pizza, il faut de la farine, de la levure, de l'eau... et un pizzaiolo. Or, en Italie, la main-d'œuvre se fait rare lorsqu'il s'agit de réaliser ce plat traditionnel. "Les Italiens, il faut les pousser àbosser, déplore un propriétaire de pizzeria. Et encore, quand on pousse trop, ils te disent : 'Oh, je suis pas un Roumain moi !'"

Délaissé par les jeunes italiens en dépit d'un taux de chômage élevé, ce travail physique est de plus en plus occupé par des immigrés, comme Mustafa El Zayat. Cet Egyptien affronte les 320 degrés du four, six jours sur sept, midi et soir, depuis neuf ans, malgré des douleurs aux bronches et aux yeux. Il reste de la place à ses côtés, car "on manque de 6 000 pizzaioli", précise le président de la fédération des restaurateurs d'Italie.

Vous êtes à nouveau en ligne