La Maison Troisgros : des chefs de père en fils

FRANCE 3

Chez les Troisgros, père et fils cuisinent ensemble et se transmettent bien plus que des recettes.

À Roanne, c'est le fameux saumon à l'oseille qui a fait la renommée de la Maison Troisgros dans les années 60. À l'époque, Pierre, le grand-père révolutionne le plat. 50 ans après, Michel transmet la recette à son fils. "César n'a pas ma personnalité, je n'avais pas la personnalité de mon papa, et pourtant il y a un fil conducteur au fil des générations (...) : simplicité, précision et émotion", explique Michel Troisgros. Pourtant, ce dernier a retiré le plat de sa carte pendant dix ans, le temps de s'affranchir du poids de la tradition et de se faire un prénom. Pour le fils, ce n'est pas la même histoire.

Reprendre le flambeau

Réinventer les classiques, comme une terrine de légumes, c'est là qu'il joue sa partition. Son père le guide. "Je n'ai pas la maturité (...) J'ai besoin de ses conseils, j'ai besoin qu'il m'accompagne dans la direction que je souhaite prendre ou dans une direction complètement opposée", ajoute César Troisgros.
Avec 47 ans de trois étoiles, la barre est haute pour celui qui se prépare à relever le défi pour reprendre le jour venu le flambeau de cette dynastie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne