Michelin débusque et prime le "deux étoiles" le moins cher du monde à Shanghai

Le chef du restaurant \"Canton 8\" à Shangai, qui a reçu deux étoiles par le guide Michelin, pose ici avec son plat le moins cher, des boulettes de crevettes.
Le chef du restaurant "Canton 8" à Shangai, qui a reçu deux étoiles par le guide Michelin, pose ici avec son plat le moins cher, des boulettes de crevettes. (JOHANNES EISELE / AFP)

Le guide gastronomique a lancé mercredi 21 septembre une première édition en Chine consacrée à Shanghai. Du même coup, Michelin attribue deux étoiles à un restaurant où l'on peut (très bien) manger pour l'équivalent de six euros.  

Michelin lance mercredi 21 septembre son premier guide en Chine continentale. L'édition inédite est consacrée à Shanghai, la capitale économique chinoise. Une vingtaine de restaurants sur les 122 sélectionnés ont été étoilés. Parmi eux, l'adresse alléchante d'un "deux étoiles", qui met sur la table la facture la moins onéreuse du monde.

La clientèle avait vu juste

Le restaurant primé est situé en plein cœur d’un quartier branché de Shanghai. A six euros le menu du déjeuner, le restaurant "Canton 8" affiche complet tous les jours. Sa clientèle d’habitués ne se remet toujours pas de la récompense. Une cliente du "Canton 8" se dit "très étonnée". "En même temps, ajoute-t-elle, ce restaurant le mérite vraiment. Je suis venue avec mon père. On trouve cette nourriture vraiment fraîche et légère. C’est très bon !"

Le chef du restaurant primé, Jian Jeming, se montre très fier parlant d'"honneur pour la récompense d'une cuisine bon marché". "Si on a ces 2 étoiles c’est surtout parce qu’on cuisine avec de bons ingrédients", ajoute-t-il.

Le plus important c’est que mes clients soient contents. Ce sont eux les patrons, peu importe qu’ils aient de l’argent ou non.Jian Jeming, chef du "Canton 8"

Au "Canton 8", on peut déguster des spécialités...cantonnaises, surtout des "dim sum", des raviolis cuits à la vapeur. Joanne Shih, manager du restaurant, rappelle que "c’est un plat très populaire". "Les dim sum, dans la culture cantonaise, c’est un plat qu’on mange tout le temps : au petit déjeuner, comme en-cas, pour le goûter..."

Cuisine et culture

Au total, 24 autres étoiles ont été distribuées à Shanghai. Pour Claude Dorland-Clauzel, la responsable du guide Michelin, c’est la preuve de la qualité de la gastronomie chinoise. "La Chine est un pays qui a un peu la même culture que la France, du point de vue gastronomique" explique-t-elle. "Ça fait très longtemps que la cuisine chinoise est connue et qu’elle joue un rôle dans la vie des Chinois", ajoute Claude Dorland-Clauzel.

Pour poursuivre son développement en Asie, Michelin lancera en novembre prochain un guide sur Séoul, la capitale sud-coréenne.

Michelin débusque et prime le "deux étoiles" le moins cher du monde à Shanghai : un reportage d'Angélique Forget
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne