Jérôme Brochot renonce à son étoile au Guide Michelin

France 2

C'est une décision rarissime dans le monde de la restauration : le chef Jérôme Brochot, dont le travail est distingué depuis 2005 par le Guide Michelin, a décidé de rendre son étoile. 

C'est l'heure du coup de feu dans ce restaurant étoilé, mais dans la salle, de nombreuses tables restent inoccupées. "Il faudrait avoir 30 couverts", explique-t-il en regardant la salle à moitié vide. En trois ans, il a perdu 80% de sa clientèle. En cause selon lui, des prix trop élevés : environ 80 euros par repas. Étoilé depuis 2005, il renonce aujourd'hui à ce titre honorifique pour renouveler sa clientèle. "L'étoile est signe d'une cuisine prestigieuse, sophistiquée. Donc en rendant mon étoile, je veux permettre aux gens de revenir chez moi avec des prix plus attractifs", justifie le chef du restaurant "Le France". 

Une zone fragilisée économiquement

Installé depuis 1999, le chef étoilé a développé une cuisine très minutieuse avec des produits hauts de gamme. Pour baisser ses prix et sauver ses huit salariés, il va devoir repenser sa façon de cuisiner et repenser certains plats. Le restaurant de Jérôme Brochot est installé dans une zone fragilisée par la crise économique. Ancienne cité minière en reconversion industrielle, Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), 20 000 habitants, connait un taux de chômage de 21,6%, deux fois plus élevé que la moyenne nationale (10,8%).     

Vous êtes à nouveau en ligne