Foie gras : la filière se relance

France 2

La filière du foie gras met les bouchées doubles à un mois de Noël.

Pour qu'il y ait suffisamment de foie gras à Noël, cet atelier de fabrication fonctionne désormais jour et nuit. Il faut rattraper le temps perdu, car le vide sanitaire décidé contre la grippe aviaire a stoppé toute production pendant quatre mois. Cet arrêt prolongé a été difficile à compenser.

Exportations stratégiques

Plus rare, le foie gras devrait augmenter pendant les fêtes, d'environ 10 euros le kilo. Pendant quelques années, la production française de foie gras devrait se maintenir à un niveau plus faible qu'avant la grippe aviaire, car les normes d'élevage sont devenues plus strictes. Ces mesures draconiennes permettent à la filière foie gras de continuer à produire malgré l'alerte préventive déclenchée en France à la suite de l'apparition de nouveaux cas de grippe aviaire en Europe. Les exportations sont stratégiques, tout pays confondu, la filière rapporte 56 millions d'euros chaque année.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne