Ces fans de "Star Wars" craignent que leur saga adorée ne bascule du côté obscur

Un fan déguisé en personnage de \"Star Wars\", le 4 décembre 2015, à Manchester (Royaume-Uni).
Un fan déguisé en personnage de "Star Wars", le 4 décembre 2015, à Manchester (Royaume-Uni). (OLI SCARFF / AFP)

Passionnés par l'univers de George Lucas, Jérémy, Jérôme et Damien émettent quelques réserves avant la sortie du "Réveil de la Force". Pour eux, l'épisode VII, produit par Disney, n'a rien d'un nouvel espoir.

Ils ont grandi avec la saga et pourtant le 16 décembre, lors de la sortie du Réveil de la Force, réalisé par J.J. Abrams, ils ne se rueront pas dans les salles obscures. La raison ? Ils évoquent pêle-mêle le rachat de la franchise créée par George Lucas par les studios Disney ou la mort d'Anakin Skywalker... Pour ou contre de nouveaux films ? Sur les forums, ils débattent. Et leurs cœurs balancent. En 2005 déjà, alors que La Revanche des Sith venait à peine de sortir au cinéma, la communauté de Starwars-Universe votait à 68% contre une nouvelle trilogie. Témoignages de ces fans réticents à un nouvel opus.

"Les producteurs me prennent pour une vache à lait"

"Je n’irai pas", affirme Jérémy Felkowski, 32 ans. Il a vu Un nouvel espoir à l’âge de 7 ans. "L’enfant que j'étais alors a tout de suite accroché à l'histoire et aux personnages principaux, se souvient-il. Et en grandissant, j'ai affiné mon jugement, je me suis cultivé et imprégné du background philosophique et psychologique qui constitue la structure du récit." 

Si la saga a joué un rôle important dans sa jeunesse, il refuse tout net ce prochain volet. "Quand quelqu'un tente de me vendre un truc de force, je le repère assez vite. Et là, manifestement, c'est le cas. Les producteurs considèrent l'enfant que j'ai été comme une potentielle vache à lait, critique-t-il. Et je ne peux pas l'accepter. Ce film est un prétexte cinématographique pour exploiter la juteuse licence Star Wars." Et ce fan de conclure : "La profusion des produits dérivés et la stratégie de communication déployée m'irritent au plus haut point."

"La vision de Disney n'a rien à voir avec celle de Lucas"

George Lucas, le créateur de la saga, n'est plus aux commandes. Les studios Disney ont en effet racheté Lucasfilm, la société de production du réalisateur, en octobre 2012. Et avec elle, les droits d'exploitation de Star Wars. "J'ai tout de suite pensé que c'était la fin d'un monde, en tant que fan absolu de l'œuvre de Lucas, mais je n'imaginais pas alors que j'allais rejeter à ce point la vision de Walt Disney", explique Jérôme, 32 ans.

Ce passionné a même créé une page Facebook intitulée "Non à l'épisode VII de Star Wars". Suivi par environ 300 personnes, il y dénonce un formatage de l'univers des films. Star Wars. "La vision de Walt Disney n'a manifestement rien à voir avec la vision de Lucas", regrette-t-il. Il voit dans le prochain film de J.J. Abrams un blockbuster typique dont le seul but est de "faire plaisir aux gens""George Lucas, lui, et malgré les mauvaises critiques, s'est toujours attelé à raconter une histoire qu'il avait en tête depuis 40 ans, sans se laisser perturber par les commentaires." 

Quant au choix du réalisateur, auteur des derniers Star Trek, celui-ci aussi le laisse perplexe. "J.J. Abrams est certes un admirateur de Spielberg et Lucas mais il se borne à réaliser des suites ou des remakes de marques à succès", remarque Jérôme. Il craint donc un scénario trop nostalgique des anciennes trilogies : "On risque d'avoir droit à un film hommage plutôt qu'à un nouveau chapitre indispensable de la saga."

"J'ai peur de tomber sur une daube décevante"

Damien, directeur artistique de 27 ans et fan de la première trilogie avant tout, se demande également ce que pourrait apporter un nouvel épisode. "On a tous peur, je pense, de tomber sur une daube décevante, avoue-t-il. Quand ils ont sorti la deuxième trilogie, je me disais déjà que ce n’était pas vraiment utile." Il poursuit : "Après ça, ils peuvent bien faire des épisodes VII, VII et IX mais pour moi c’est trop. La deuxième trilogie avait au moins l’intérêt d’avoir une fin à laquelle se rattacher. Là, on est plutôt dans le néant."

De nombreux fans considèrent que l'histoire de la saga est celle d'Anakin Skywalker. "Mais Dark Vador et l'empereur sont morts, note Damien. Ils peuvent toujours faire resurgir les Sith, mais bon..." Malgré ces doutes, l’appel est trop fort pour la plupart des fans. Damien finit par avouer qu'il a acheté sa place pour le 16 décembre. "Autant tenter le coup", lâche-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne