VIDEO. De Cendrillon à la Reine des Neiges, comment les héroïnes Disney ont-elles évolué ?

BRUT

Voilà comment ont évolué les princesses de Disney de Blanche-Neige, créée en 1937, aux héroïnes de "La Reine des Neiges".

"Je pense vraiment que les personnages de princesses ont évolué et que Disney essaie de présenter des modèles pour les petites filles qui sont plus intéressantes et fortes."

Carmen Fought, professeure de linguistique a étudié la façon dont les dialogues sont écrits dans les films Disney avec des princesses. Après Blanche-Neige, Cendrillon et la Belle au Bois dormant, les codes commencent à évoluer dans les années 1990. Mais, pour autant, son avis sur La Reine des Neiges reste mitigé…

Si les deux héroînes du nouveau Disney sont des princesses, toujours est-il que ce sont les hommes qui ont le plus la parole, "environ deux fois plus de personnages masculins", précise la professeure. Elle estime qu'ils prononcent environ 60 % des répliques de ce film.

Des physiques peu réalistes

Carmen Fought ajoute que dans les films de princesses signés Disney, les personnages féminins sont plus complimentés sur leur apparence sur leurs aptitudes. Corps très classiques, filles très minces… Physiquement, "les femmes chez Disney ont traditionnellement été très mal représentées", commente-t-elle. À l'inverse, une princesse comme Jasmine est, selon Carmen Fought, plus sensée. "Jasmine fait beaucoup de choses", relève-t-elle. "J'aime aussi beaucoup Tiana qui veut avoir son propre restaurant au lieu de simplement se marier", continue la professeure.

Pas assez de femmes derrière ces films ?

Depuis la sortie de Blanche-Neige, il y a 82 ans, seuls trois films Disney mettant en scène des princesses ont été coréalisés par des femmes : "Rebelle" et les deux opus de "La Reine des Neiges". "Il y a des études qui montrent que les petites filles qui regardent souvent ces films ont plus tendance à avoir des idées plus traditionnelles sur les rôles des hommes et des femmes", précise-t-elle.

Selon elle, la solution pourrait demeurer dans une meilleure parité au sein même du cinéma. "Quand nous aurons plus de femmes scénaristes et plus de femmes qui travaillent en production, nous aurons des productions plus féministes", conclut-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne