"Versus", thriller psychologique et social au cœur de la violence

L\'acteur français Jérémie Duvall dans Versus du réalisateur François Valla
L'acteur français Jérémie Duvall dans Versus du réalisateur François Valla (Wayna Pitch)

Sur les écrans depuis mercredi, "Versus", premier long métrage de François Valla, met en perspective violence urbaine, sexe et classes sociales.

Versus ("contre" en français), dans les salles depuis le 8 mai, met face à face deux jeunes hommes au sortir de l’adolescence. L’un est issu des beaux quartiers de Paris, en vacances après une agression, l’autre est un petit délinquant de Vendée. L’affrontement sera fiévreux et brutal.

Wayna Pitch

Jeune réalisateur, François Valla est à l’origine plasticien. Cela se sent dans les qualités visuelles d’un film fiévreux, qui allie cinéma de genre et film générationnel.

Stylé

Achille (Jérémie Duvall), la petite vingtaine à la jeunesse dorée, est violemment agressé par une bande en réunion dans le métro parisien. Blessé et traumatisé, il est envoyé en convalescence au bord de la mer, chez sa jeune tante, Camille (Karidja Touré). Là, il rencontre Noémie (Matilda Marty) qui tombe sous son charme, alors qu’Achille est hanté par les fantômes de ses agresseurs. Il croise Brian (Jules Pelissier) qui vit de petits trafics et le reconnaît quand il tente de cambrioler l’appartement de Camille, avant que la police n’intervienne. Leur rivalité va aller croissante quand tous deux vont se disputer la belle et intrigante Léa (Lola Le Lann), jusqu’à un point de non-retour qui va basculer dans la violence.

Un fantôme onirique dans le film Versus de François Valla
Un fantôme onirique dans le film Versus de François Valla (Wayna Pitch)

François Valla joue la carte du style. Le film s’ouvre sur les prises de vue en noir et blanc d’une caméra de surveillance montées avec des images "subliminales" en couleurs ; les scènes oniriques teintées de rouge sombre évoquent Suspiria de Dario Argento ; les plans nocturnes et le final renvoient au giallo (polar italien)… Sans abuser des citations, le jeune cinéaste joue de sa cinéphilie pour parler d’une jeunesse contemporaine.

Car c’est elle qui est au cœur du film, dans son rapport à la violence, au sexe et à la différence sociale qui parfois frustre et enferme dans un ghetto. Une jeunesse dorée est confrontée à une autre, frustrée, dans un rapport de force qui va tout faire basculer. Malgré les imperfections de rythme, Versus, bouillonnant, noir et intriguant, avec de jeunes acteurs convaincants, parvient à distiller un charme vénéneux.

L\'affiche du film de François Valla Versus
L'affiche du film de François Valla Versus (Wayna Pitch)

La fiche

Genre : Thriller
Réalisateur : François Valla
Pays : France
Durée : 1h20
Sortie : 8 mai 2019
Distributeur : Wayna Pitch
Interdit au moins de 12 ans

Synopsis
 : Achille, un bel adolescent parisien issu d’une famille aisée, est victime d’une agression violente. Envoyé en vacances en bord de mer pour se reconstruire, il rencontre Brian, un jeune homme en colère. De leur confrontation va jaillir leur vraie nature.

Vous êtes à nouveau en ligne