"Stephen King's Doctor Sleep", suite honorable mais superflue au "Shining" de Kubrick

Ewan McGregor dans \"Stephen King\'s Doctor Sleep\" de Mike Flanagan.
Ewan McGregor dans "Stephen King's Doctor Sleep" de Mike Flanagan. (Copyright 2019 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC.)

Adaptation de la suite qu’a donnée Stephen King à son roman "Shining", transposé par Stanley Kubrick en 1980, "Doctor Sleep" ne sait pas quoi faire de son modèle.

En adaptant Doctor Sleep, la suite qu’a donnée Stephen King à son roman Shining, Mike Flanagan n’échappera pas à la comparaison avec Stanley Kubrick qui avait donné sa version du roman originel en 1980. Sur les écrans depuis mercredi 30 octobre, Doctor Sleep, tout en étant honorable, reste superflu comme suite d’un film qui marqua toute une génération.

Ewan McGregor dans \"Stephen King\'s Doctor Sleep\" de Mike Flanagan.
Ewan McGregor dans "Stephen King's Doctor Sleep" de Mike Flanagan. (Copyright 2019 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC.)

Shining est le long métrage qui suscite toujours le plus de commentaires sur Internet. Il fait l’objet de nombreux forums, où s’échangent toutes les interprétations possibles et sous-textes que suggère le film. De nombreux ouvrages lui sont dédiés et même un documentaire passionnant lui est consacré, Chambre 237.

Une suite incongrue

Devenu adulte, Dan Torrance (Ewan McGregor) a mis du temps à se remettre du trauma vécu durant l’hiver 1980 dans l’Overlook Hotel. Alors qu’il est parvenu à se libérer des dons extrasensoriels qui lui ont gâché son enfance, Abra (Kyliegh Curran), une adolescente aux pouvoirs similaires, entre en contact avec lui. Elle lui révèle qu’un groupe d’individus conduits par Rose (Rebecca Ferguson) se repaît d’enfants ayant ce même don, pour prolonger leur vie. L’alliance avec Abra va mener Dan jusqu’à l’Overlook, où il devra faire à nouveau face à ses fantômes.

Warner Bros.

Si la volonté de Stephen King d’écrire une suite à Shining pouvait paraître incongrue, celle de tourner une sequel du film de Kubrick l’est encore plus. C’était déjà le cas quand Peter Hyams donnait une suite à 2001 : l’odyssée de l’espace, du même Kubrick, en adaptant 2010 : l'année du premier contact du romancier Arthur C. Clark, là l’origine du premier film. Hormis le mercantilisme, difficile de justifier de telles entreprises, même si le résultat n’est pas dénué de charmes. C’est bien cette même impression qui domine en regardant Doctor Sleep.

Sosies, copié-collé, mais des atouts

Le lien entre Shining et Doctor Sleep repose sur le personnage de Danny, et ses dons extrasensoriels. Pour le reste, comme la résurgence du personnage d’Halloran, de l’Overlook Hotel et de ses fantômes, tout cela est bien artificiel. D’autant que le réalisateur Mike Flanagan s’évertue à citer le film de Kubrick à foison, dirigeant des sosies des acteurs originaux, et revendiquant le copié-collé de certains plans. Jusqu’à la musique, si participative de la peur générée par le film de Kubrick, mais simplement illustrative dans Doctor Sleep.

Rebecca Ferguson dans \"Doctor Sleep\" de Mike Flanagan.
Rebecca Ferguson dans "Doctor Sleep" de Mike Flanagan. (Copyright 2019 WARNER BROS. ENTERTAINMENT INC.)

Reste l’intérêt pour ce groupe de vampires modernes mené par une sorte de gourou hallucinée qu’interprète l’impressionnante Rebecca Ferguson. Le sujet ferait l’objet d’un film à part entière qui, indépendamment de Shining, tiendrait tout autant, sinon plus, la route. Quant à Ewan McGregor, il fait le job sans démériter, mais guère plus.

Mike Flanagan ne manque pas de qualités à la réalisation, n’hésitant pas à distiller une cruauté glaçante, thématique au cœur du film. Il orchestre par ailleurs un voyage astral de toute beauté. Doctor Sleep n’est donc pas dénué d’atouts. Il est toutefois pénalisé par une référence aussi prestigieuse qu'encombrante.

L\'affiche de \"Stephen King\'s Doctor Sleep\" de Mike Flanagan.
L'affiche de "Stephen King's Doctor Sleep" de Mike Flanagan. (Warner Bros.)

La fiche

Genre : Fantastique
Réalisateur : Mike Flanagan
Acteurs : Ewan McGregor, Rebecca Ferguson, Kyliegh Curran, Cliff Curtis, Carl Lumbly, Bruce Greenwood, Zahn McClarnon, Carl Struycken
Durée : 2h32 

Pays : Etats-Unis
Sortie : 30 octobre
Distributeur : Warner Bros.

Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis
 : "Doctor Sleep" est la suite directe de "Shining" de Stanley Kubrick, adaptée du roman éponyme de Stephen King.
Encore profondément marqué par le traumatisme qu'il a vécu, enfant, à l'Overlook Hotel, Dan Torrance a dû se battre pour tenter de trouver un semblant de sérénité. Mais quand il rencontre Abra, courageuse adolescente aux dons extrasensoriels, ses vieux démons resurgissent. Car la jeune fille, consciente que Dan a les mêmes pouvoirs qu'elle, a besoin de son aide : elle cherche à lutter contre la redoutable Rose Claque et sa tribu du Nœud Vrai qui se nourrissent des dons d'innocents comme elle pour conquérir l'immortalité. Formant une alliance inattendue, Dan et Abra s'engagent dans un combat sans merci contre Rose. Face à l'innocence de la jeune fille et à sa manière d'accepter son don, Dan n'a d'autre choix que de mobiliser ses propres pouvoirs, même s'il doit affronter ses peurs et réveiller les fantômes du passé…


Vous êtes à nouveau en ligne