"Spider-Man : Far From Home" : le super-héros se fourvoie dans un film puéril

Tom Holland dans \"Spider-Man: Far From Home\" de John Watts
Tom Holland dans "Spider-Man: Far From Home" de John Watts (Copyright Sony Pictures)

Après "Spider-Man : New Generation", film d'animation bien accueilli par le public et la critique, "Spider-Man : Far From Home", en prises de vues réelles, fait pâle figure.

Réalisé par John Watts, qui avait signé Spider-Man : Homecoming, le nouveau Spider-Man : Far From Home s’avère régressif au fil d’une franchise inégale depuis ses débuts. Suite directe du très sombre Avengers : Endgame, où Spider-Man tient un rôle secondaire, ce nouvel opus vise un public très jeune en jouant la carte de la comédie potache, et frôle parfois l’insupportable.

Tour d’Europe

Nos griefs visent notamment la première demi-heure du film, où Peter Parker alias Spider-Man (Tom Holland) se retrouve dans son lycée en compagnie de ses copains de classe. Et malheureusement la suite ne vaut guère mieux. 

Sony Pictures Releasing France

Peter Parker, qui cache à tous être Spider-Man, sauf à son ami Ned, M. J. et toute sa classe se préparent à un grand périple en Europe dans le cadre d’un voyage de fin d’année, en compagnie de leurs professeurs. Le chef des Avengers, Nick Fury (Samuel L. Jackson), demande à Parker/Spider-Man de veiller sur le groupe, une monstrueuse créature s’étant manifestée récemment au Mexique. Une fois arrivé à Venise, la sérénissime est la proie d’un monstre, contrée par Mystero (Jake Gyllenhall), un super-héros sorti de nulle-part. Spider-Man lui prête main-forte et se lie d’amitié avec lui. Le voyage se poursuit à Barcelone, puis à Londres, toutes deux attaquées par le monstre contré par Mystero.

Intrigue paresseuse

Avec un canevas qui tiendrait sur un timbre-poste, Spider-Man : Far From Home s’avère un des pires films de la série. Non seulement dans son intrigue paresseuse, mais dans des personnages infantilisés qui alignent les clichés sur les adolescents. Le costume kitch de Mystero n’est pas une réussite et la mise en scène est anonyme. Elle tente d’aligner les morceaux de bravoure sans toutefois parvenir à renouveler les sempiternels affrontements entre créatures belliqueuses et défenseurs de l’humanité.

Tom Holland et Jake Gyllenhaal dans \"Spider-Man: Far From Home\" de John Watts
Tom Holland et Jake Gyllenhaal dans "Spider-Man: Far From Home" de John Watts (Copyright Sony Pictures)

Jake Gyllenhall et Samuel L. Jackson semblent s’ennuyer ferme dans cet épisode qui ne fera pas date. La part belle est donnée à une kyrielle d’ados assez insupportables dans leurs frasques juvéniles. Seuls certains de leurs semblables s’y retrouveront peut-être, ce qu’on ne leur souhaite pas.

L\'affiche de \"Spider Man : Far From Home\" de John Watts
L'affiche de "Spider Man : Far From Home" de John Watts (Sony Pictures Releasing France)

La fiche

Genre : Science-fiction / Action 
Réalisateur : John Watts
Acteurs : Tom Holland, Jake Gyllenhaal, Zendaya, Samuel L. Jackson, John Favreau, Marisa Tomei, Cobie Smulders, Jacob Batalon

Pays : Etats-Unis
Durée : 2h10
Sortie : 3 juillet 2019
Distributeur : Sony Pictures Releasing France
Synopsis :   L'araignée sympa du quartier décide de rejoindre ses meilleurs amis Ned, MJ, et le reste de la bande pour des vacances en Europe. Cependant, le projet de Peter de laisser son costume de super-héros derrière lui pendant quelques semaines est rapidement compromis quand il accepte à contrecoeur d'aider Nick Fury à découvrir le mystère de plusieurs attaques de créatures, qui ravagent le continent !

Vous êtes à nouveau en ligne